Breaking News

Vivez l’Aventure – Minecraft – Les ruines de Kômoriom

Nouveau livre jeu d’Alain T. Puysségur chez 404 Éditions, Vivez l’Aventure – Minecraft – Les ruines de Kômoriom ne se présente lui pas sous la forme d’un roman parsemé d’illustrations, contrairement à ceux de la gamme Escape book récemment traités. Cette fois, c’est au sein d’une bande-dessiné que l’on devra s’en sortir.

Dès l’ouverture, l’on note un premier excellent point. Vivez l’Aventure – Minecraft – Les ruines de Kômoriom nous offrant la sélection de notre héroïne ou héros, à savoir Alyssia ou Ben. Les 2 comparses originaires du village Kô, ont une gourmande envie. Celle du dessert vedette de la licence de Mojang/Notch : la tarte aux citrouilles ! Mais afin d’en cuisiner, encore faut-il… des citrouilles pardi. Pour ce faire, notre duo s’en va à l’approche de la jungle de Kômoriom. Considérée comme maudite.
Franchement, qui irait croire à de telles sornettes, tout juste bonnes à raconter aux bambin(e)s avant de les couch… AAAH un zombie ! Attaqué(e)s alors que de telles créatures paraissaient ne plus exister ici, reste étonnant. Mais il y a bien plus troublant.

En l’occurrence, un homme particulièrement âgé qui vient nous parler ! Effectivement, isolé(e)s dans ce coin paumé, c’est méga flippant. En réalité, c’est plutôt son annonce qui l’est.
Se présentant sous le titre d’Iberhorne Le Sage, ce dernier nous apprend l’existence d’une prophétie. Annonçant que 2 aventuriers, seraient capables d’endiguer la menace qui vient de se réveiller dans la jungle, terrible jungle : le Klarkash.
Suite à quoi il nous délivre une carte, avec plusieurs lieux et le ou les numéro(s) de page(s) qui correspondent. Hormis pour 2 d’entre eux, qui restent mystérieux.

Il nous sera alors possible de nous rendre à l’endroit de notre choix, parmi ceux indiqués. Tandis qu’au fur & à mesure des épreuves, l’on glanera d’autres numéros de pages où se rendre. La B.D. reprend ainsi les codes du livre jeu d’aventure, en se rendant d’un lieu autorisé à un autre.
Avec à chaque fois du texte permettant de suivre une réelle histoire épique, teintée d’humour. Comme le confirmera une autre amicale rencontre que vous ferez rapidement. Enfin ce compagnon est-il si sympathique que cela ? L’expérience joue également sur le suspense.

Mais aussi sur les énigmes, qui ne sont d’ailleurs pas de tout repos. Si le contenu est moindre en quantité, le support n’étant pas le même, la qualité est en revanche au rendez-vous. Qui plus est, les séquences d’observation profiteront d’un nouvel espace, en se déroulant parfois sur une double-page. Ce qui ouvre moult perspectives & on le ressent clairement dans notre résolution, tant cela offre davantage de jeux à plusieurs bandes, avec des tas de détails.

L’on devra tout autant faire preuve de connaissances Minecraft, en vue de savoir de quelle manière fabriquer tel ou tel artefact. Des objets potentiellement indispensables pour avancer. La défaite étant envisageable, sauf pour nous évidemment, il sera nécessaire de tout retourner. Plutôt que de foncer tête baissée face à des ennemis. Et la diversité ne s’arrête pas là, avec notamment la présence d’un labyrinthe.
Si les énigmes gagnent différentes approches par ce format, que dire des dessins de Vladimir Subbotin ? Titanesques & superbes, les environnements & les personnages nous en mettent plein les yeux, en se développant sur de pleines pages.

On n’en doutait pas un instant, Alain T. Puysségur réussit à nous entraîner dans Vivez l’Aventure – Minecraft – Les ruines de Kômoriom, avec une faculté déconcertante. Ce qui ne va pas de paire avec ses énigmes, qui elles savent ne pas faire dans la facilité, sans non plus devenir ingérables.

Inod

Voir aussi

Mad Catz présente la souris gaming haute performance R.A.T. 8+ ADV

Mad Catz Global Limited vient d’annoncer que la souris haute performance R.A.T. 8+ ADV est …