Breaking News

Psikyo Shooting Stars Bravo

Nous avons récemment traité la compilation Psikyo Shooting Stars Alpha, constituée de 6 titres de Psikyo. Il n’aura pas fallu longtemps pour que NIS America dégaine en quelque sorte la suite des aventures du studio, via Psikyo Shooting Stars Bravo.

Les oiseaux se cachent pour tirer

En ce qui concerne Psikyo Shooting Stars Bravo, nous avons droit à une demi-douzaine de jeux. Là où son prédécesseur en proposait 6… D’accord, on arrête de vous turlupiner, c’est la même chose. Cette fois, ce sont 2 licences qui passent au crible : Samurai Aces & Gunbird.

Cette dernière contient en premier lieu  le bien-nommé Gunbird. Annonçant d’emblée l’univers particulièrement fantaisiste, dès les débuts de cette saga. Haut en couleur notamment de par ses personnages : singe, sorcière, robot… Le jeu en lui-même l’est également par sa frénésie. L’explosion de projectiles est de mise. Tout comme chez Gunbird 2. Même si, on vous le précise maintenant au cas où vous prendriez peur, la difficulté se règle aisément & amplement, à l’instar de la collection Alpha. Vous pourrez donc gérer sans vous avérer un(e) mutant(e) du pad.

Ces protagonistes ne détruisent pas tout sur leur passage pour rien. Leur but est de réunir les morceaux d’un miroir, pour qu’il exauce leurs souhaits. Une envie qui perdure lors de sa suite. Cette fois en obtenant une potion spéciale. La franchise conserve son essence, tout en rendant l’avancée plus démente. Mais surtout, l’agrémente d’offensives au corps-à-corps, comme l’on a pu le remarquer la dernière fois avec Sol Divide. Un atout appréciable & apprécié. La fantasy déjantée se décuple au travers de Gunbarich, un dérivé de Gunbird, puisque lui s’inscrit dans un monde beaucoup plus coloré. Où le tir & les ennemis dantesques sont bel & bien de la partie, mais sous la forme d’un casse-briques. Ce qui brise évidemment les codes. L’approche est originale, tout en s’imbriquant dans un classique. Il gagne en sus en intérêt par le côté rafraîchissant qu’il apporte entre 2 SHMUP.

Mais… la fille du Shogun est dans un autre château

Triplette également à propos du second grand pan de Psikyo Shooting Stars Bravo, à savoir Samurai Aces. Celui-ci regroupant Samurai Aces Episode I, Samurai Aces Episode II : Tengai et Samurai Aces Episode III : Sengoku Cannon. Nouvel univers au passage, qui renouvelle pas mal le style déjà par cette ambiance féodale, présente aussi dans le scénario, teintée en parallèle de légendes fantastiques, & non juste visuellement. Cependant pour nous secouer, Psikyo avait à l’époque décidé de retourner le public à l’arrivé d’un nouvel épisode. Ou plus exactement de retourner l’écran ! On commence de cette manière par un shooter à défilement vertical. Le N2 sera lui horizontal & finalement la plus grande surprise du 3 fut déjà son support d’alors : la PSP.

La déferlante s’avère au moins aussi énorme que sur les Gunbird, mais l‘approche s’en démarque réellement grâce aux 2 ambiances radicalement différentes. Voire débouler des kunaïs géants cela surprend, tout en renforçant le thème. Dans la même veine, balancer des parchemins change des traditionnels missiles.

She’s a maniac, maniac on the shoot

Tout comme chez son prédécesseur, ce regroupement de shoot’em up bénéficie de bonus. Dont les réglages propres à la difficulté, suggérés plus haut. Permettant à qui que ce soit de s’y adonner facilement ou non, avec un mode de plus en plus relevé. Une liberté d’autant plus accueillante par l’ouverture à 2 personnes en coopération, galvanisant là encore l’intérêt. Sans omettre une adaptation réussie au niveau des graphismes, passant en HD. Essentielle pour la bonne lisibilité de l’action frénétique. Et tout autant pour le style accrocheur des 2 univers, qui tranchent de par leurs différences. Entre les explosions plus colorées d’un côté & l’atmosphère historique de l’autre.

Bien entendu, cette nouvelle salve de shooting games vient elle aussi avec son coffret spécial. La Psikyo Shooting Stars Bravo Limited Edition, contient elle également un artbook, « Psikyo Shooting Bravo Art Schematics », & des cartes illustrées. Un régal pour les yeux, mais que dire des bandes originales, «Bravo Code Red », tenant sur 3 CDs ? Si l’ensemble s’avère de grande qualité, l’on ressortira d’autant plus les musiques des Samurai Aces, qui au travers du sujet féodal, s’offrent des sonorités totalement dans le ton. Et par conséquent, originales dans le genre du jeu de tir.

Cette seconde salve fait mal, mais dans le bon sens du terme ! Psikyo Shooting Stars Bravo nous en met plein les mains, les yeux &, comme vous l’aurez remarqué, les oreilles également. Ce qui ne peut d’ailleurs que nous inciter à vous conseiller de vous procurer l’édition limitée, tant elle ne s’avère pas gadget.

Inod

Développeur : Psikyo
Éditeur : NIS America
Genre : Tir
Support : Nintendo Switch

Voir aussi

Maskot’

Les sorties de 404 On Board se poursuivent, avec l’arrivée d’un jeu d’ambiance de Mathéal, …