Breaking News

Paradise Lost

Après avoir conclu avec brio son Kickstarter, Paradise Lost (Green Feet Games) est désormais disponible pour tout le monde. Mais avant de vous laisser ensorceler, il reste indispensable de découvrir si le projet de Tom Butler vous touchera.

L’originalité & l’introduction scénaristique, attirent vers Paradise Lost, comme si un sort avait été jeté. Et pour cause. La sorcière de l’Eau, Nimue, compte user de ses pouvoirs pour prendre le trône & devenir reine du Palais des Glaces. Rien à voir avec une salle parisienne.
Son idée afin d’atteindre ce but, est de capturer les héroïnes & héros des fables & légendes. Ceci en vue d’altérer la réalité, pour sombrer le monde dans le désespoir. En plus d’avoir réussi à nous capturer, la mécréante invoque un(e) méchant(e) culte. Rival(e) patenté(e) de l’un de nos héroïques personnages.
Il s’avère essentiel de la/le stopper au plus vite. En trouvant de qui il s’agit parmi la Méduse, le grand méchant Loup, Jabberwocky, le Sorcier/Warlock, Grendel, le Troll, l’Hydre de Lerne & Sir Mordred. Ainsi que l’arme nécessaire pour la/le battre. Sans quoi nous serions retenu(e)s dans le Livre des Ténèbres à tout jamais.

Avant se lancer dans notre exploration des terres de la sorcière, pour se libérer & sauver l’univers, le hasard déterminera les 2 à 5 aventurières/iers que nous sommes. Entre le Petit Chaperon Rouge, Alice, Aladdin, Beowulf, le Bouc Bourru (Billy Goat Gruff), Hercule, Merlin & Persée. Soit du beau monde.
Notre parcours du Chemin des Mystiques, nous fera transiter par les 5 royaumes. Les montagnes nuageuses ancestrales, la forêt des cèdres éternels, le désert des païens, le marais des sans-âmes & le palais de la sorcière. Ce dernier où tour à tour, les joueuse(s)/eur(s) donneront le nom de la/du vilain(e) pensant avoir été appelé(e). Ainsi que de l’arme requise. La personne trouvant, remportant la victoire.

Pour y arriver, encore faudra-t-il récolter des indices tout au long de notre périple. La tactique vaut ainsi pour ses déplacements, nous amenant sur des cases avec des spécificités pouvant nous faire gagner de l’argent, du mana ou encore une carte parchemin dans les tours des mages. Rouge pour le feu, bleue pour la glace, celles-ci délivrent ces fameuses cartes contre rétribution. En cumuler 5 du 1er genre, permet de dévoiler le malandrin. Tandis qu’avec le second, ce sera l’arme. Enfin les 2, offriront l’occasion de se débarrasser de la sorcière.

Toutefois, encore faudra-t-il de la chance. Les cartes ne devant pas être de la même valeur. Il faudra donc réussir à réunir une suite croissante pour son ou ses quintet(s). Attention, si une carte acquise au sein d’une tour possède une icône rage de la sorcière, cette dernière verra sa piste correspondante augmenter d’une unité. Au bout de 10, la bataille débutera. Mais avant cela, grimper d’un chiffre vous fera subir son courroux. Avec un effet permanent ou non, qui vous enquiquinera. Sauf en cas de carte particulière gagnée, comme Excalibur.

L’arrivée devant chaque oracle, offrira, hormis pour le dernier, des récompenses en mana &/ou en argent. Mais l’on a envie de dire, plus encore elle délivre l’opportunité de poser des questions. D’ores & déjà, par la révélation & la manipulation de tuiles, indiquant la position de l’ennemi. En agissant au mieux, pour que celle signalant qu’il est ici, figure au sein de notre royaume.

Il sera aussi envisageable de poser une question, moyennant finance, composée d’une combinaison d’un(e) des adversaires plausibles & d’une arme. La/le concurrent(e) à votre gauche, doit alors répondre le plus honnêtement possible. Si elle/il possède au moins une de ces cartes, elle vous la montrera. Mais jamais les 2. Vous permettant de cocher l’information sur votre fiche.
Néanmoins, si le passage chez un oracle lui a permis de glaner une carte spéciale, telle celle de la cape d’invisibilité, elle/il aura le droit de passer outre votre interrogation. La/le suivant(e) vous répond alors, par rapport à ses propres cartes.

Par ce biais, vous songerez probablement que la/le participant(e) ayant esquivé, a quelque chose à cacher. Mais il n’en est peut-être rien. L’on peut agir ainsi, afin d’envoyer quiconque vers une fausse piste.
Car si l’on compte secourir ce monde & retourner dans le nôtre, le plus important dans Paradise Lost, reste que ce soit notre héroïne/héros qui y parvienne. Et pas un(e) autre.

Cette expérience s’avère également un véritable paradis visuel. L’on se perd dans les fabuleuses illustrations de personnages d’Ania Kryczkowska & Jeff Brown. Et que dire des figurines ? Zenar Sayson nous régale avec ses miniatures, renforçant le plaisir.

Profond tant son identité déduction & bluff, Paradise Lost l’est également en ce qui concerne la saveur de jeu de déplacement & de collecte de ressources. Une grande aventure mise en valeur par de phénoménales figurines.

Inod

Voir aussi

Mad Catz présente la souris gaming haute performance R.A.T. 8+ ADV

Mad Catz Global Limited vient d’annoncer que la souris haute performance R.A.T. 8+ ADV est …