Breaking News

Moi, quand je me réincarne en Slime T11

La réincarnation en manga de l’œuvre de Fuse, se poursuit. Taiki Kawakami nous délivrant un Moi, quand je me réincarne en Slime T11, plein d’esprit & d’esprits…

La terrible situation des enfants de l’autre monde, désormais à Tempest, plonge Limule dans une perpétuelle quête afin de les sauver. De leurs invocations imparfaites découle une instabilité du mana, mettant directement en jeu leur vie. Étant donné qu’à n’importe quel instant, chacun(e) risque d’être emporté(e) à cause de cette particularité.
Plus que jamais sensible envers ses élèves, notre héros cherche de toute part une solution. Assez rapidement, une idée lui sera confirmée. Du moins dans la potentielle éventualité qu’elle pourrait peut-être fonctionner avec de la chance. Une séquence néanmoins emplie d’humour, par le biais de choux à la slime plébiscités. Une séquence permettant de se délecter des personnages de Mitz Vah, tant il s’agit d’une véritable galerie les enchaînant.

Le sujet étant délicat, encore faudra-t-il confirmation. Sans omettre que pour effectuer la manipulation, à savoir invoquer un esprit majeur par enfant, afin de les posséder pour les sauver, il sera indispensable d’aller au refuge des esprits.
Pour ce faire, reste à le trouver. Chose non aisée. Mais par un concours de circonstance & une première fructueuse rencontre, Limule (re)trouvera une Elfe lui indiquant l’endroit sans difficulté. Jusqu’ici, notre héros joue de chance, cependant le plus ardu reste à venir.

Le hasard continue d’ailleurs de faire bien les choses, puisque le slime/humain, accède avec les enfants sans aucun problème au refuge des esprits. Avec à nouveau la bonne rencontre d’emblée, enfin est-elle vraiment si bonne ? On vous garde un peu de suspense. Sachez en tout cas que ce nouveau personnage au caractère bien trempé, insufflera toujours plus de drôlerie. Tout en confiant quelques indications importantes sur sa caste.
L’émotion deviendra palpable plus tard, quand les 4 bambins se retrouveront face à leur destin. On s’inquiète forcément de savoir ce qu’il adviendra à cet instant. Des esprits majeurs répondront-ils aux divers appels ? De mauvaises surprises attendent-elles la troupe ? Vous le saurez dès la lecture de ce tome.

Surgissent alors les interrogations sur la suite. Car même si l’une ou l’un semble recevoir l’aide d’un bon esprit, n’y a-t-il pas un risque, un piège ? Les problèmes ne vont-ils pas empirer au final ?
Avant de découvrir cela, l’on se régalera des tas de bonus, comme à chaque fois chez la saga. Des strips humoristiques brefs, notamment sur la vie du doublage de l’anime. Ainsi que la version écrite de l’histoire, mais aussi plein de dessins & autres images de plusieurs artistes.

En marge de tout son humour, Moi, quand je me réincarne en Slime T11 s’avère très émotionnel, avec le destin en jeu des enfants. Une spécificité qui risque d’en entraîner une autre, tant l’on ignore le résultat futur.

Inod

Voir aussi

Legacy – Hellas 2019

De retour sur Kickstarter, Argyx Games peut encore bénéficier de votre soutien jusqu’au 2 août. …