Breaking News

Madden NFL 21

Excellente nouvelle pour les adoratrices/eurs de football américain, mais également pour les profanes. Qui auront davantage l’occasion dès aujourd’hui pour le début de la saison, de voir/connaître ce sport, via la diffusion de la NFL sur le site L’Équipe & lors des playoffs sur La Chaîne L’Équipe, en plus de Be In Sports. Sans omettre d’autres compétitions sur Sport en France, notamment avec l’équipe de France. Soit la journée idoine pour effectuer un touchdown avec votre Madden NFL 21.

L’enfer de la suite du dimanche

Encore faut-il se décider à l’acquérir. Et l’on sait à quel point il est compliqué pour les simulations de sports, à épisode annuel, de savoir se démarquer de l’épisode précédent. Electronic Arts Sports doit ainsi s’y employer chaque saison, en commençant la nouvelle avec Madden NFL 21.

Le dernier s’avérant déjà de grande qualité, ce nouveau n’a pas eu besoin de chambouler le système de jeu. Comme généralement dans le sport, la priorité est allée de manière directe & indirecte vers le renforcement de la défense. Directe, car elle parait en effet plus solide. Indirecte, car même si tout ne se remarque pas, les évolutions dans la jouabilité, font que l’on perd nos marques acquises tout au long d’une année.
Si bien que l’on pouvait mettre des roustes à quiconque, avec des mécaniques bien huilées. Cependant, il suffit d’un quasi invisible changement, pour que notre machine s’enraie. Ce que beaucoup remarquent juste comme une défense renforcée, alors que cela est plus profond.

L’on distingue d’autres spécificités plus nettement. Comme nos longues passes aériennes dont l’on est friand, devenues amplement plus complexes à réaliser. Ou du moins plus dur de ne pas se faire couper. Ou voir notre athlète qui partait auparavant droit sur des dizaines de mètres, pour planter un touchdown, prendre désormais un sack.
Plutôt que de continuer à se faire plaquer au sol, autant y jouer, au sol ! Clairement l’approche gagnante ici. Voici les différences les plus notables, sur cet aspect.
Techniquement, l’on est sur la fin des machines actuelles. Par conséquent, l’on touche le plafond de verre, avec un moteur Frosbite maîtrisé par EA Tiburon. Le visuel & les impacts conservent donc le haut niveau que l’on connaît.

En ce qui concerne les modes, l’on retrouve évidemment le classique championnat de la NFL ou encore la Franchise. En s’occupant de tous les aspect de celle-ci. L’efficacité de cette possibilité & son immensité dans tout ce sur quoi l’on peut agir, fonctionne toujours.
Vous aviez peut-être distingué Superstar KO lors de la dernière mouture. Des affrontements en ligne où un entraîneur détermine votre manière de jouer. Puis une draft de 3 joueurs, parmi des superstars. Au fil de vos victoires, vous glanerez un choix supplémentaire. Exprimé comme ceci, l’on peut penser d’accord c’est sympathique mais sans plus. Sauf qu’en jouant, l’on y découvre son côté addictif.
Comme celui qu’ont certain(e)s avec Madden Ultimate Team. Où vous aurez encore l’opportunité de modeler votre escouade, via des cartes à acquérir.

Extreme Football League

Les ancien(ne)s à bonne mémoire, voire des plus jeunes cultivé(e)s, se souviennent de l’époque d’EA Sports Big, avec notamment la licence NFL Street résolument arcade. La nouvelle mouture de son pendant sérieux, prend la même voie que Fifa 20 avec son Volta, en ajoutant cette touche moins simulation. Mais comme la saga de soccer, sans partir dans l’extrême démesure des franchises Street.
On découvre ainsi un mode The Yard, permettant d’évoluer à 6 contre 6. Mettant ainsi l’accent sur le spectaculaire. Les techniques spéciales sont de mises & l’approche aérienne moins à la fête dans les affrontements NFL, prend tout son essor ici.
On s’y éclate littéralement & la véritable opposition qu’il est par rapport à toutes les manières d’appréhender des rencontres classiques, délivre une plus grande rejouabilité à l’ensemble du logiciel. Tant l’on peut se rafraîchir, en allant y effectuer quelques rencontres, entre une session Franchise & un championnat par exemple.

Non sans prendre au sérieux cette nouvelle activité. Qui demandera de créer & modifier son propre footballeur à sa guise, au fur & à mesure de nos réussites, avec divers éléments dont l’on pourra l’affubler. De quoi constamment chercher à se distinguer des autres. D’autant plus lorsque l’on s’affronte à un maximum de joueuses/eurs hors I.A., à savoir jusqu’à 3 dans un groupe & autant dans le second.
Nous tenons là davantage qu’un sympathique pan annexe. L’on s’y plonge continuellement avec délectation. Mais bien sûr, tout le monde n’aura pas le même attrait pour ce segment, selon si vous ne désirez que de la simulation NFL. Pour nous il s’agit d’un régal & l’on espère qu’Electronic Arts le poussera encore plus loin dans les prochains volets.

Sack dans ta face

Depuis l’arrivée massive des modes scénarisés dans les JV de sports, l’on bénéficie d’une très bonne alternative pour être happé(e), au-delà d’une basique répétition de matches. Néanmoins, il y a à boire & à manger, tant au niveau de l’histoire en elle-même, que du côté narratif se couplant à nos actions. Autant vous préciser que Madden NFL 21 fait partie du haut du panier.

Face of the Franchise nous délivre une scénarisation à la fois attractive, bien tenue & impactant sur notre évolution de footballeur d’excitantes façons. Avec des surprises amenées par la direction prise par notre carrière, nos rivalités, les coups durs… L’ensemble ressenti par notre protagoniste.
Ce dernier qui revient sur sa carrière. On retourne alors dans le passé, où il saisira l’opportunité d’un problème de santé d’un équipier lui barrant la route. Annonçant une amitié naissante. Puis l’on avancera dans sa carrière, du Combine, jusqu’à la grande ligue, en vue d’accomplir l’objectif de devenir Hall of Famer.

Avec quelques retouches dans le jeu, l’apport du génial The Yard & un mode scénarisé niveau all star, Madden NFL 21 réussit à nous embarquer avec lui sur le terrain, tant les nouveautés font la différence. Maintenant, l’on attend une énorme charge pour son déboulé sur les prochaines consoles.

Inod

Développeur : EA Tiburon
Éditeur : Electronic Arts
Genre : Sport
Supports : PlayStation 4, Xbox One & PC

Voir aussi

7 Wonders – Leaders

Prolongeons les festivités à l’égard du jeu d’Antoine Bauza, à l’occasion de la sortie de …