Breaking News

Ma Première Aventure Voyage en Terre Ocre

Vous l’avez constaté via un précédent article, l’on apprécie beaucoup la gamme Ma Première Aventure (Game Flow/Blackrock Games). Qui sait autant plaire aux plus jeunes, qu’aux adultes. Découvrons si le concept accroche toujours autant avec sa nouvelle histoire : Ma Première Aventure Voyage en Terre Ocre, de Mathilde Malburet & Roméo Hennion.

Comme à chaque fois avec Ma Première Aventure, l’on bénéficie  d’un environnement très différent des autres livres de la collection. Au travers de Voyage en Terre Ocre, l’on se pose dans un cadre plus réaliste, en Afrique. Sans savoir où exactement. L’on débute en découvrant que l’arbre-ville est curieusement rempli de feuilles jaunes. N’écoutant que notre courage, l’on s’en ira dans la vallée en découvrir la raison & par corrélation, celle de la grande sécheresse qui touche les lieux. Et sans vous gâcher les multiples pans scénaristiques, l’on peut vous confier que l’on fera de grandes rencontres. Tout en se rendant compte de la difficulté sur place & de la nécessité de se bouger pour changer tout ça.

L’expérience conserve sa base, à savoir la sélection d’un personnage au préalable. Entre Maïlune, la chasseuse courageuse, Issa, la bergère gentille & bavarde & Sumai, le petit cueilleur passionné. Selon l’héroïne ou le héros, nos capacités s’avèreront différentes. Cependant, non pas avec des caractéristiques possédées dès le départ & qui ne nous quitteront plus, pour une approche plus ou moins linéaire. Qui ferait que chacun(e) aurait une manière inchangeable de traverser un chemin. Car si tel ou tel protagoniste détient des qualités, encore faudra-t-il par exemple choisir un embranchement, qui nous fera glaner un objet. Qui s’avèrera potentiellement utile, si par la suite l’on tombe sur une situation requérant cet ustensile, pour avancer de la manière qui sera indiquée, à savoir : en tournant plus ou moins de pages.

Toutefois si l’on ne possède pas l’objet que l’on peut nous demander, ce n’est pas grave. L’on continuera, en tournant 2 pages si telle est la requête de l’ouvrage. Aucun blocage dans Voyage en Terre Ocre, à l’instar de Ma Première Aventure en général. Seule la finalité nous exprimera la réussite totale de notre objectif. Ou encore une avancée pas si mal, mais insuffisante. Voire une mémorable déconvenue.

Les décisions sur les routes & donc l’histoire à suivre, complètement évolutive à chaque page, s’effectuent toujours par le biais de pages partagées en 3. Les routes peuvent ainsi complètement différer, selon notre envie. En plus de notre personnage, qui peut obliger à agir d’une certaine manière si la narration de l’œuvre le signale. Au même titre que les objets à récolter, que l’on peut ne pas croiser. Tout comme la spécificité de Voyage en Terre Ocre : les Esprits ! Qui auront l’occasion de nous aider, si l’on tombe sur une situation le permettant.

Le Voyage en Terre Ocre s’avère d’autant plus passionnant, grâce aux illustrations de Thibaut Kraeber. L’identité nature de ce scénario & donc aussi celle des images, le rendent d’autant plus attachant à nos yeux. Avec un thème très fort, qui nous touche particulièrement. Le matériel reste également de qualité, avec des pages pratiques. & des roues qui le sont tout autant, pour conserver notre personnage, les esprits & objets à portée de vue.

Ma Première Aventure Voyage en Terre Ocre confirme tout le bien que l’on pense de cette série. Intéressante, amusante et jouable des quantités de fois, avec des embranchements différents et capacités diverses. Mais surtout, elle arrive à réunir les générations sur un même divertissement.

Inod

Voir aussi

Final Fantasy VII Remake

L’annonce de Final Fantasy VII Remake lors de la conférence Sony à l’E3, fut retentissante. …