Breaking News

Goblin Slayer (Light Novel) T05

Après avoir parlé du manga, d’une seconde série sous forme de préquel, nous voici désormais en face d’un autre pendant de la licence. Goblin Slayer (Light Novel) T05, sorti sous le label Kuropop de Kurokawa, nous faisant vivre lui une histoire plus longue signée Kumo Kagyu. Une donne pas anodine pour le pas nécessairement très bavard Crève-gobelins.

L’un des points que l’on apprécie particulièrement chez cette saga au sens large, ce sont ses références aux jeux vidéo correspondant à son univers. En l’occurrence, les jeux de rôle & plus généralement les spécificités de tout JV. Cela débute d’ailleurs fort, puisque le 1er chapitre s’intitule Tutoriel.
Nom qu’il assume assurément bien, en permettant à quiconque de faire connaissance avec chaque membre de l’escadron. Une séquence de combat assez courte, très vive, dévoilant les archétypes & davantage que les prémices des caractères de chacun(e). Une entrée en matière efficace pour se remettre dans le bain. Mais également si vous commencez par ce Goblin Slayer (Light Novel) T05.

L’histoire qui nous attend tout au long du livre, ne se dévoile que juste après. Précisément, via une lettre de la Vierge à l’Épée, adressée au Crève-gobelins. On y apprend qu’une jeune noble avait quitté la maison familiale. Certainement l’envie de s’encanailler, en s’évadant d’un milieu très codifié. Et sûrement sans saveur pour elle. Puisqu’elle s’enfuit afin de démarrer une carrière d’aventurière.
Sa première quête étant d’exterminer du gobelin. Une décision pas banale, pour une personne n’ayant apparemment nul entraînement en ce sens. Mais surtout, seule & sans expérience.
Et qui dit s’occuper de gobelins, dit forcément Crève-gobelins. Cette missive lui demandera ainsi d’aller la sauver. Si cela est encore possible, la jeune femme n’ayant donné aucune nouvelle. Mais bien sûr, il ne s’y rendra pas en solo. Toute la bande s’y collera.

Une troupe sachant toujours aussi bien osciller les sensations épiques des batailles. Avec les caractéristiques propres à chaque protagoniste, développant diverses approches stratégiques, réactions sur le tas… Avec une certaine émotion, quand l’un(e) semble plus que mal en point. Ce qui arrivera évidemment, néanmoins les liens entre elles & eux feront que jamais l’escouade ne lâchera qui ce soit.
Des amitiés nouées, ne laissant personne avare de bons mots pour apporter pas mal d’humour.
Sans oublier la personnalité inhérente à l’éducation & les habitudes des différentes castes dont elles & ils sont issu(e)s. Entre archère Elfe, prêtre Lézard, Shaman Nain… Le panel distinct que l’on connaît dans le médium vidéo-ludique se retranscrit ici avec profondeur & plaisir. Avec également les codes de ce milieu, comme lorsque le Crève-gobelins évoque son rôle de Tank, durant l’établissement d’une tactique.

Et autant vous préciser qu’il faudra réfléchir plus que jamais, en vue de ne pas se faire annihiler. Car si les gobelins sont présents en masse, cela ne s’arrête pas à ce point. Même si à ce niveau, notre vedette pourra comme à son habitude, démolir du vilain en les comptant un par un.
Cependant, l’exploration sera également de mise & leur avancée permettra de découvrir qu’ils s’avèrent très bien organisés. Et qu’il n’y pas seulement une horde de gobelins qui se cache là-dessous.
Leur meneur & leur but, ira au-delà de détruire, voler, festoyer… Rendant l’ouvrage encore plus absorbant.

Celui-ci nous offre en sus plusieurs illustrations de Noboru Kannatuki, colorées sur papier glacé, avec une remise dans le contexte. Superbes, ces dernières sont accompagnés de dessins en noir & blanc, jouant de contrastes très forts.

Drôle & emplis de relations intenses attirant l’intérêt, Goblin Slayer (Light Novel) T05 passionne aisément. Tout en permettant d’en apprendre beaucoup plus sur cette franchise, que l’on apprécie grandement.

Inod

Voir aussi

Annapurna

Prochainement en campagne de financement participatif sur Kickstarter, l’autrice d’Annapurna (Fiat Lucre) (Facebook du jeu), …