Breaking News

Glasgow

L’on connait aujourd’hui assez bien Glasgow, plus grande ville d’Écosse, même si elle n’en est la capitale. Mais souvenons-nous (nous y étions), que celle-ci bénéficia d’une importante restructuration au XVIIIe siècle. Cela tombe bien, puisque c’est justement en ce temps-là que nous entraîne Mandela Fernandez-Grandon, direction Glasgow (Funforge/Lookout Games).

On rejoint Glasgow à 2, pour un duel de marchand(e)s épique ! L’objectif étant de devenir celle ou celui qui apportera le plus sa pierre à l’édifice, dans l’évolution de la cité. On le saura par le biais de points, que l’on remporte grâce à ses propres bâtisses. Entre leurs points directs & d’éventuels effets. Le plus haut score au terme de la construction de la ville, au bout de 20 bâtiments, gagnera.
On ne va évidemment pas vous faire un topo complet de la mise en place, cela serait rébarbatif. Alors que les règles expliquent ceci avec brio, en images. En revanche, l’on doit relever l’originalité qui colle à la réalité. Puisque des tuiles sont disposées en cercle, afin de reproduire le fleuve de la Clyde. On apprécie beaucoup le côté novateur, qui s’associe à la crédibilité des lieux.

Au tour par tour, mais pas nécessairement en enchaînement car ce sera toujours celle/celui la/le plus en retrait qui sera active/if, l’on avancera d’abord son pion comme on le souhaite sur les tuiles dans le sens horaire. Puis pourra, si on le désire, accomplir l’action sur laquelle on vient de s’arrêter. Des subtilités existent par rapport à la position où l’on aura le droit de se stopper.
En l’occurrence, si notre concurrent(e) est sur une tuile Contrat, l’on ne pourra la rejoindre. Par contre, aucun souci pour rester sur la même tuile Architecte. Cependant, en plaçant l’opposant(e) sur la droite & nous sur la gauche. Par conséquent, vous saisissez qui se trouve derrière & les conséquences. En somme, l’on garde la main pour jouer.

Selon la tuile où l’on se situe l’on pourra, si contrat, y récolter les marchandises ou employer la capacité dévolue. Tandis qu’une architecte, permettra de construire, moyennant son coût, un des 2 bâtiments placés au-dessus de la tuile. Mais aussi vous ouvrir l’opportunité d’en établir un second d’affilé, contre une pièce d’or. Et toujours une supplémentaire, si vous en désirez un 3e, un 4e… Étant donné que d’autres bâtiments auront suppléé ceux partis.
Le placement de ceux-ci au sein de la Clyde, ne pourra s’effectuer n’importe comment. L’on respectera une grille de 4×5. Avec à chaque nouvel établissement, le besoin d’être adjacent à au moins un autre. Hormis pour le 1er bien sûr.
La disposition n’est pas anodine. Car si vous ajoutez un bâtiment dans la même ligne ou colonne qu’une usine, elle délivrera à sa/son propriétaire la marchandise ou l’action signalée.

Ce qui complètera votre stock, en plus des marchand(e)s croisé(e)s sur les contrats. Entre brique, acier, or ou encore le tonneau de whisky, qui sert de joker de remplacement pour chaque ressource. Et que l’on pique à sa/son rival(e), si elle/il le détient.
Toutefois notre capacité de rangement est limitée. Attention à ne pas avoir les yeux plus que gros le ventre. Le trop plein serait tout bonnement impossible à conserver.
Les diverses actions offriront entre autres l’occasion de déclencher 2 fois de suite l’effet de sa prochaine tuile d’arrivée. De remporter la ressource de son choix, hormis le tonneau. D’en convertir certaines…

L’atmosphère graphique insufflée par Klemens Franz à Glasgow, rend honneur à la dimension ouvrière en pleine expansion à l’époque. Entre les coloris & les détails. Mais l’on y retrouve également un certains charisme par le biais de ses marchand(e)s, avec de bonne bouilles. Pas toujours à l’expression gaie, normal ce sont des commerçant(e)s, pas des philanthropes.

Le mélange de placement & déplacement, avec une mise en place de l’aire de jeu originale & essentielle, offre à Glasgow une stratégie maligne, sortant du lot.

Inod

Voir aussi

Magic: The Gathering retourne dans le très populaire monde de Zendikar

Wizards of the Coast est heureux d’annoncer la sortie de la toute dernière extension de …