Breaking News

Dreams

On n’en sait finalement pas tant que cela sur cette nouvelle licence exclusive à la PlayStation 4, annoncée depuis un petit moment. De quoi se demander si Dreams sera le jeu de nos rêves ? Une interrogation un peu forte, mais… S’il s’agissait en réalité des jeux de nos rêves ?

LittleBigDreams

Avant dans se plonger au sein de l‘univers social & créatif de Dreams, l’on a déjà droit à l’aventure conçue par la société de développement elle-même. Appelé Le Rêve d’Art/Art’s Dream, ce jeu globalement de plateforme ne se montre pas très long, sans non plus se finir dard-dard. Délivrant une véritable mise-en-bouche, qui touche au final à tout un tas de genres ludiques. Gagnant au passage l’intérêt de ne pas se répéter.

Avec cette entrée en matière conseillée, à l’instar de son LittleBigPlanet il y a quelques années, Media Molecule nous révèle qu’il mise sur la richesse des approches. Une pluralité qu’il convient aux utilisatrices/eurs elles/eux-mêmes, d’installer dans leurs créations, à mondialement partager. Ce mode de base, permet ainsi de se familiariser avec le logiciel & d’entrevoir les différentes possibilités. Même si, comme le veut l’adage, la seule limite est notre imagination.

MineDreams

On peut de ce fait réussir à confectionner n’importe quel type d’amusement & plus encore, n’importe quel mélange. Mais pas juste au niveau du style de jeu. Les graphismes & l’habillage sonore sont également au rendez-vous. Ce qui rend l‘expérience on ne peut plus complète. D’ailleurs, il se peut même que vous craquiez, à l’instar de toute production, pour un élément de telle ou telle expérience. Comme le design, tant tout semble s’envisager.

Tandis que vous dénicherez probablement des soucis dans la partie jouable à gauche, à droite de certaines productions. Que vous pourrez signaler, dans un bon esprit évidemment. On ne peut que l’espérer de votre part. Mais également féliciter par un fameux Like par exemple. Et vice-versa, vos œuvres pourront recevoir ces mêmes remarques & égards. Vous donnant l’occasion de les fignoler, grâce à l’esprit collectif qui se dégage de Dreams.

Chacun(e) y trouvera également son compte en termes de sensations. Aussi bien dans le développement par la richesse de moyens, qu’en tant que joueuse/eur. Où l’on transite du jeu de rôle, à celui de course, en passant par celui de tir ou encore le point’n click… Mais l’on peut également s’amuser avec cet immense bac à sable, en vue de bâtir des lieux à visiter. Sans les agrémenter de touches ludiques. La communauté offre déjà pas mal de sacrées constructions, tant des originales, que des reproductions.

Je dreams in blue

Atout essentiel du système de jeu de Dreams, la détection de mouvements ! Peu de jeux l’utilisent malheureusement sur PS4 & l’on est par conséquent déjà ravi qu’un studio soutenu par Sony s’y colle. Démontrant que la fonctionnalité s’avère toujours présente. Reste à savoir si elle a un intérêt dans le logiciel en question. Autant vous le confirmer dès maintenant, c’est bel & bien le cas & l’on vous conseille d’évoluer avec cette capacité de la manette. Voire avec le PS Move si vous le possédez. Afin d’y ressentir un côté artiste qui se déploie par le geste. En revanche, pour une précision accrue, il reste envisageable de le pratiquer en double sticks avec son pad. Cela s’avère aussi maniable qu’agréable & mêler ces mécaniques permet de ressentir différemment la construction.

Faramineux dans ses possibilités, ouvrant à la variété, Dreams possède un atout communautaire s’avérant sa seconde grande force. On espère d’ailleurs qu’elle perdurera sur la longueur, à tel point l’outil proposé offre une infinité d’amusements en perspective, des 2 parties d’une œuvre : la création et l’expérience terminée à vivre.

Inod

Développeur : Media Molecule
Éditeur : Sony Interactive Entertainment Europe
Genre : Bac à sable
Support : PS4

Voir aussi

Maskot’

Les sorties de 404 On Board se poursuivent, avec l’arrivée d’un jeu d’ambiance de Mathéal, …