Breaking News

Captain Tsubasa: Rise of New Champions

Si sur supports mobiles la franchise, que l’on connait davantage en francophonie sous le nom Olive & Tom, cartonne depuis quelques temps, cela fait une décennie que l’on n’a pas eu droit à un jeu sur consoles. Et davantage concernant un jeu marquant… des buts évidemment ! L’on croise ainsi les doigts de pieds pour que Captain Tsubasa: Rise of New Champions corrige le tir.

Les années collège

Avant de procéder au coup d’envoi, voyons évidemment la composition des équipes. Ou plus exactement, les équipes qui composent Captain Tsubasa: Rise of New Champions. Tout du moins dans les grandes lignes. Surtout en partant du fait que les plus anciennes sont celles du collège. Par conséquent, pas de primaires, ce qui évidemment est dommage. Cela mis à part, comme l’on dira toujours, l’on est là pour parler de ce qu’il y a dans le jeu & non du reste.
On aura ainsi l’occasion de jouer avec & d’affronter les clubs de l’ultime tournoi du collège où figurera Tsubasa Ozora. Ainsi que les nations participant au tournoi juniors.

Soit une montée en gamme au niveau des joueurs, que l’on aura l’occasion de suivre, à travers les modes scénarisés. D’une part, l’histoire de Tsubasa. Où l’on (re)plonge dans la compétition collégienne, alors qu’il compte aller chercher son 3e titre, avant d’enfin peut-être rejoindre le Brésil.
Si vous connaissez le manga ou l’anime, vous retrouverez les scènes marquantes au travers des dialogues & des cinématiques, dès le démarrage de ce pan. De la surprise de l’Otomo, jusqu’à l’affrontement contre… On garde le suspense si vous ne connaissez point. En passant par la rencontre avec Soda ou encore Jito… Mais l’on ne vous racontera pas toute cette aventure, puisque la suivre fait pleinement partie du plaisir.

Au même titre que la 2e voie, celle où l’on crée son footballeur. Celui qui permettra à une autre équipe que la Nankatsu, de remporter le trophée. Puisque suite à la conception de son athlète physiquement & dans ses accessoires, en sachant que l’on pourra en débloquer d’autres via des points à gagner tout au long de nos parties, l’on sélectionnera un club. Trois narrations distinctes se développent entre Furado, Musashi & Toho.
Bien sûr car l’on aura des équipiers différents & donc les caractères & conversations allant avec. Mais aussi notamment par un embranchement final différent. On enchaîne donc avec régal le trio, afin de tout découvrir. Et à la fois pour débloquer les équipes, afin d’évoluer avec en dehors de ces modes. Pour des affrontements en ligne, en local ou contre l’I.A. !

Suite à ce segment, l’on partira avec le Japon pour le tournoi international junior aux États-Unis. Et y croisera la route ou plutôt la pelouse de Schneider, Diaz, Barra (ou Santana), Pierre… Pour citer quelques exemples connus. Cependant, le jeu a le bon ton d’également nous proposer des footballeurs inédits. En suivant leurs histoires, l’on réussira à s’attacher & plus encore lorsqu’ils arrivent à s’exprimer sur le terrain, les rendant d’autant plus respectables. Comme quand le sénégalais Ismail Senghor fut laissé un peu seul face à nous…

Tout au long de notre périple, l’on montera automatiquement dans nos statistiques, par nos performances. Toutefois l’on accumulera en parallèle des points, à établir dans ses caractéristiques : vitesse, attaque, technique… Mais comme vous le savez, l’on ne peut forcer la victoire que grâce au pouvoir de l’amitié !

Il faudra ainsi développer ses liens avec divers autres sportifs. De son équipe ou non. Avant chaque match, l’on nous demandera de choisir un groupe de 5, parmi ceux préconçus, dont la jauge de lien grimpera. Au fil du temps, l’on débloquera des capacités propres à ceux-ci. Que l’on pourra inclure à celles de notre avatar. Bien entendu, l’on ne pourra bénéficier de tous les tirs, dribbles, blocages… L’on devra déterminer les plus adéquats, particulièrement selon notre poste & notre manière de jouer.
Voire nos partenaires, car pratiquer la catapulte infernale avec un frère Tachibana fait rêver. Encore faut-il que lui & notre gus se retrouvent en situation pour l’enclencher & non être chacun à un bout du terrain.

En avant il faut foncer droit au but, en appuyant sur R2 ou R1

Effectivement, voici les paroles complètes du générique du premier dessin animé. Ayant pratiqué quantité de précédents logiciels Captain Tsubasa, l’on eut plaisir à découvrir à quel point certains avaient su reproduire l’identité de la franchise. En mêlant football & jeu de rôle tactique au tour par tour. Captain Tsubasa: Rise of New Champions n’a pas décidé de prendre la voie des actions arrêtées, avec choix à accomplir. Tout comme sur Game Boy, l’on évolue en direct.
Les confrontations directes paraissent de cette manière semblable à n’importe quelle simulation de football. Il n’en est en réalité rien. Car si l’on y gagne en rythme, les tacles, coups d’épaule & autres tentatives d’interception, connaîtront une sorte de pierre-feuille-ciseaux, par rapport à l’action déterminée par le porteur du ballon. Soit une touche action RPG bien présente & non un simple divertissement arcade.

Ces actions apporteront même une saveur de grand spectacle parfois, afin de mieux coller à la licence. Puisque si l’on pourra dribbler une première fois ou juste tacler, en effacer un second d’affilé nous vaudra une petite cinématique. Tout comme certaines interventions défensives.
L’on alternera entre actions classiques du foot, avec des passes courtes sur un bouton, longues par un autre, un tir & un centre. Même si via des combinaisons entre équipiers ou en restant appuyé sur une touche, l’on pourra déclencher une habileté spéciale.

Particulièrement pour les frappes, où l’on pressera en vue de charger une jauge, pour que s’affiche le nom de l’action, que l’on enclenchera en relâchant. Néanmoins durant ce temps, il s’agira de réussir à éviter l’opposition. Si quelqu’un arrive, appuyer sur R2 permettra de l’annuler & d’esquiver ou transmettre.
Et si l’on a davantage de temps, l’on aura selon le protagoniste, l’occasion de prolonger la pression pour user d’une autre frappe. Comme le tir du tigre en premier pour Kojiro Huga, suivi du néo tir du tigre. Amplement plus efficace. Ce qui permettra parfois d’envoyer le gardien valser dans ses filets. Ou tantôt déjà de diminuer la barre de résistance du dernier rempart. Qui plus basse, rendra celui-ci davantage permissif. Votre position s’avère aussi déterminante.

Des reprises surpuissantes seront envisageables, en appuyant d’abord suffisamment longtemps sur le centre. Des duels surgiront d’autant plus dans les airs, demandant alors de matraquer certains boutons, pour le gagner.

Football à la carte

Captain Tsubasa: Rise of New Champions prend le parti des cartes, à l’instar de la majorité des adaptations sportives. Néanmoins pas par le biais de joueurs à acquérir, mais de cartes montant l’amitié de ceux piochés. Délivrant des techniques supplémentaires comme indiqué précédemment. En outre l’on aura par cet intermédiaire des évènements qui surgiront dans notre aventure. Entre apprentissage & intérêt scénaristique, l’on cherche à faire grimper ce copinage chez certains joueurs.
En espérant que le hasard fera bien les choses après la sélection du genre du paquet (collège, juniors, poste…). Que l’on achètera avec les fameux points de jeu & non de la monnaie réelle. Excellente spécificité faisant la différence face à la concurrence.
Et si vous avez envie de vous amuser à confectionner votre propre super équipe, tant avec les joueurs disponibles, qu’en en créant, cela sera possible. Tout comme modifier les actuels.

Visuellement, le jeu se rapproche du nouvel anime. Tant dans son cel shading, que lors des effets visuels en fond. Là où les autres DA étaient plus adeptes du réalisme.
Bonne nouvelle, au fur & à mesure de notre progression, l’on débloquera des cinématiques, que l’on pourra regarder dans le mode dédié. Une galerie qui regroupe tout autant les musiques que l’on glane au fur & à mesure.

Passionnant dans ses modes avec plusieurs histoires, des séquences fortes se déclenchant sous conditions, les amitiés à évoluer tant pour bénéficier d’une narration plus poussée que pour sa progression… Captain Tsubasa: Rise of New Champions réussit à nous captiver, en proposant d’aller bien au-delà de simples rencontres sur le gazon. Tout en conservant les moments-clés que l’on adore & en gardant l’esprit de la saga pour des séquences originales. Mais sans la jouabilité, l’intérêt serait moindre. Et sur cette facette, Tamsoft & Bandai Namco ont su amalgamer le JDR & le football. Et plus l’on joue, plus l’on découvre les subtilités de dribbles, défensives, offensives…

Inod

Développeur : Tamsoft
Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Genre : Sport
Supports : PlayStation 4, PC & Nintendo Switch

Voir aussi

7 Wonders – Leaders

Prolongeons les festivités à l’égard du jeu d’Antoine Bauza, à l’occasion de la sortie de …