Breaking News

Billionaire Rumour

Venant de se lancer sur Kickstarter, Billionaire Rumour d’HeadBlown Studio, a besoin de vous, milliardaires ou non, afin de financer son projet. Et peut-être même au-delà…

Enfin au-delà… On sous-entend surtout que l’expérience se déroule dans l’au-delà.
Pas de bol, vous avez périclité. Néanmoins, il vous reste une chance de renaître de vos cendres. Pour ce faire, vous devrez dans l’au-delà, vous voyez on le disait, récupérer un maximum d’âmes. Ou plus précisément, contrôler des poupées vivantes plutôt flippantes. Qui se débrouilleront pour effectuer le sale boulot.

Suivant la quantité de joueuses/eurs, Billionaire Rumour dure plus ou moins de tours. En l’occurrence, 4 tours à 2. Tandis qu’à 3, 4 ou 5, l’on joue autant de tours que l’on est de personnes.
Au terme de ceux-ci, celle avec le plus d’âmes récoltées, est déclarée victorieuse & recouvre son âme. Son/ses adversaire(s) termine(nt) en revanche au purgatoire.

 

Chaque tour se compose de 8 phases. On débute avec la planification, où l’on peut effectuer des transactions avec la banque. Tant pour emprunter maximum 10 dollars, que pour acquérir ou vendre des jetons d’âme ou des dés de la mort. Tout en sachant que l’on ne peut agir n’importe comment. Six dés étant la limite possible par joueuse/eur. Bien entendu, il s’agit d’une banque. Et même dans cet autre monde, elle n’ont aucune pitié. Vous serez donc de plus en plus taxé(e)s.
La séquence de paiement elle, requiert de lancer un dé de la mort. Selon le résultat, l’on recevra un dé de mouvement correspondant, à ajouter sur le plateau de sa poupée.

Les paris s’ouvrent désormais, avec leur première phase. Importante, car moins coûteuse. L’on mise ainsi la quantité d’âmes, de dés ou d’argent quémandée, par rapport à la position à laquelle vous pensez que telle poupée arrivera. Première, 2e ou 3e. Rien ne vous y oblige cependant. Attention, chaque case n’accueille qu’un pari. Par conséquent, il faudra se dépêcher ou devoir se rabattre sur une autre. Voire ne rien faire & rater un pactole.

S’en suit la possibilité d’acquérir une ou 2 actions, voire de passer. On les finance avec les dés en corrélation. Le 1 offre justement l’opportunité de parier sur la case désirée, même si un(e) rival(e) est dessus. Une autre action permet de bouger une poupée sur une case adjacente, afin d’y récupérer un ou des objets. L’on retrouve aussi le moyen de lancer un dé, afin de bénéficier de l’action qu’il indiquera par sa face. Utile si l’on n’avait pas celle que l’on souhaitait & que l’on veut tenter sa chance. On vous conserve la surprise des 3 autres actions.

Puis débarque la nouvelle séance de paris, sans la réduction.
Démarre alors le déplacement des poupées. Il suffira de lancer un dé de mouvement, dont le résultat nous permettra de mouvoir plus ou moins loin la poupée. Cette dernière qui avance entre zones adjacentes. Sauf si l’on utilise une cabine téléphonique. Permettant de nous projeter au sein d’une autre, qui pourra se trouver à l’autre bout de la carte.
Durant le périple, si l’on tombe sur un ou plusieurs objets, l’on devra les poser sur le tableau de la poupée en question.

Selon ces ustensiles glanés, la quantité d’âmes grimpera ou diminuera. L’or & les cellulaires figurent dans le 1er cas. Les sardines & les excréments dans le second. Du coup si vous en ramassez trop, vous serez vraiment dans la m…ouise !
Les poupées sont ensuite classées, par rapport à leur réussite. Et l’on n’oublie pas d’encaisser nos éventuels gains, suite aux paris.
Maintenant, il n’y a plus qu’à commencer un nouveau tour.

L’atmosphère de l’au-delà est traduite de manière rigolote, par les visuels. Des poupées vivantes à l’aspect rigolo, des couleurs non lugubres, mais plutôt du néon flashant dans la nuit… Roxy Dai rend l’ensemble drôle, alors que l’on joue notre vie.
Le tout renforcé pour la version finale, par des objets du meilleur effet. Surtout en ce qui concerne le caca délicieux, comme vous pouvez le constater sur l’image juste au-dessus.

Pouvoir influer sur la bonne teneur de nos paris, tout en gênant si on le désire notre/nos concurrent[(e)s], voilà une approche originale, donnant envie de se pencher sur Billionaire Rumour. Et en plus il propose des étrons, que demande le peuple ?

Voir aussi

Annapurna

Prochainement en campagne de financement participatif sur Kickstarter, l’autrice d’Annapurna (Fiat Lucre) (Facebook du jeu), …