Breaking News

Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle

Au fil du temps, PlatinumGames a su se forger un certain capital sympathie, notamment par le culte que Bayonetta a réussi à prendre au fur & à mesure des années. La suite de la série désormais vue comme essentielle dans le milieu, permet de célébrer en fanfare son 1er épisode dix ans après, mais pas seul. SEGA en profite pour sortir le combo Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle, avec Armature Studio pour forger cette remasterisation.

Parce qu’elle le vaut bien

Priorité à la dame « dirigée » par Hideki Kamiya, enfin surtout car elle est en tête du nom de la compilation Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle. La Sorcière de l’Umbra, les forces des ténèbres, démarre son aventure tel un J-RPG. Amnésique suite à sa sortie des limbes, notre combattante devra en découvre d’emblée avec les Sages de Lumen, sans même trop savoir pourquoi. Toutefois, il s’agit là du seul moyen de mettre la main sur son passé qu’elle ignore.

Afin d’atteindre son but de dévaster toute menace, la damoiselle n’est pas en détresse & s’avère bien équipée. Des flingues tant aux mains, qu’aux pieds, rien que cette information vous suggère ses capacités techniques. Et par ce biais, une expérience aussi action, qu’acrobatique. Cependant, la facette stylistique ne vaut pas que pour l’image & c’est ce qui fait sa force. Particulièrement de par la possibilité de faire ce qu’elle veut avec ses cheveux, en invoquant de démoniaques créatures, rendant le jeu toujours plus violent & pas que stylé. Moult autres possibilités s’offrent à nous, à l’instar des transformations en animal, délivrant des qualités inhérentes à celui employé.  Sa magie lui permet également d’user d’offensives encore plus délirantes en enchaînant les classiques. Une jauge se remplissant, en vue de déployer des attaques toujours plus monstrueuses.

Cette variété de spécificités ne nous enfouit pour autant pas sous son nombre. Bayonetta, comme il y a une décennie, reste très aisé à prendre en main. Nul besoin d’être expert(e) pour immédiatement s’éclater en alternant & réussissant les combinaisons. Qui s’agrémentent de QTE & d’une avancée encore plus stylisée par une réelle importance des esquives. Néanmoins, cette simplicité d’accès bienvenue, devra s’allier à une certaine performance. En bon beat’em up, celui-ci impose son genre avec ses statistiques par rapport à notre partie.

Tatanes du BLADE

L’autre pan du Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle, navigue davantage dans le jeu de tir à la 3e personne. Si lors de son annonce Vanquish avait beaucoup fait parler, entre autres par la présence notamment de Shinji Mikami derrière, il n’a pas réussi à se construire l’aura de Bayonetta. Raison supplémentaire de s’y (re)lancer selon votre situation.

Dans un monde toujours plus pauvre, malgré une population croissante, la Providence semble venir de la colonie spatiale du même nom. Ayant su user du Soleil, plutôt que de constamment se servir d’énergies fossiles, faisant elles courir à sa perte la planète. Malheureusement, un tel état de crise ne peut qu’engendrer une rébellion non là pour retourner le marasme, mais axée sur la destruction. Une troupe s’empare ainsi de Providence, en vue d’employer sa technologie pour ravager la Terre. L’unique chance de cette dernière, un commando spécial dont l’on fait partie. Nous, Sam Gideon, agent du DARPA spatial, aux capacités phénoménales grâce à notre armure : la BLADE.

Celle-ci devient rapidement une seconde peau, si ce n’est notre première. Tant ses spécificités nous offrent l’occasion de se mouvoir comme l’on ne pourrait l’imaginer. On esquive par des bonds, glissades, roulades… avec une telle fluidité, que ces mouvements en deviennent jouissifs à accomplir. Par conséquent, l’on n’hésite pas à s’en servir. Ce qui n’est pas nécessairement le cas chez la concurrence, quand l’on ne retrouve pas ce côté spectaculaire. Il s’agira quand même d’être vigilant(e), puisque notre armure ne peut supporter une telle débauche de techniques sans discontinuer. Ce qui permet de doser la difficulté, en ne devant pas trop surhumain.

Notre nouvelle meilleure amie, l’armure & non une certaine Elena, propose également de l’originalité par rapport au système de son arsenal. La BLADE s’avère ainsi capable de scanner, copier et enregistrer jusqu’à un trio d’armes croisées au fil de l’aventure, en sus des grenades. Mais en choper une une fois ne suffit pas. Pouvoir analyser le même type à plusieurs reprises, permet de bénéficier d’un meilleur armement. On farfouille donc à foison, avec un réel intérêt.

J’ai 10 ans

Pour passer outre les éventuels ravages du passé, Bayonetta et Vanquish profitent de cette ressortie pour être remasterisés. Avec au passage une résolution 4K en 60fps, quasi indispensable avec nos écrans d’aujourd’hui. Un rendu qui n’est pas vain pour des logiciels à l’action si intense. Avec notamment d’une part l’identité dantesque, basée sur une grande vitesse & des cabrioles, pour Bayonetta. Là où la puissance de Vanquish, ainsi que la fluidité des mouvements de notre héros, se ressentent d’autant plus.

Si vous optez pour la version physique, Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle vous en mettra également plein les yeux sans passer par un téléviseur. Le SteelBook en relief percute & l’on se demande même pourquoi l’on n’en croise pas plus souvent. Précisons à ce propos qu’il s’agit d’illustrations inédites signées Dan Dussault, qui en jettent énormément comme l’on disait il y a 10 piges… Bon peut-être 20…

Aussi explosifs au niveau de l’action, que dans le spectaculaire & la variété des approches, les 2 jeux composant Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle méritent que l’on revienne, voire se penche pour la 1e fois dessus. Avec cet extra d’un boitier mettant le duo plus en valeur que jamais.

Inod

Développeur : Armature Studio/PlatinumGames
Éditeur : SEGA
Genre : Action
Supports : PlayStation 4 et Xbox One

Voir aussi

Maskot’

Les sorties de 404 On Board se poursuivent, avec l’arrivée d’un jeu d’ambiance de Mathéal, …