Breaking News

7 Wonders – Leaders

Prolongeons les festivités à l’égard du jeu d’Antoine Bauza, à l’occasion de la sortie de sa version rehaussée. Après avoir vu le jeu originel (sa critique), il est temps de se pencher sur sa première extension. 7 Wonders Leaders (Repos Production/Asmodee), dont cet article s’articulera autour de son édition originelle.

Avant de vous lancer dans 7 Wonders Leaders, retenez bien qu’il s’agit d’une extension nécessitant le jeu de base 7 Wonders. Maintenant que les 2 à 7 participant(e)s d’une partie sont au courant, l’on peut découvrir ce qu’ajoute cette boîte.
En premier lieu, évoquons justement le nouveau lieu inclus. Rome et son Colisée qui, selon le cas, permettent de recruter gratuitement tous ses Leaders. Bien que cette Merveille ne produise pas une ressource, un tel soutien s’avère déjà intéressant. En sus de rapporter 4 points de victoire à la 1e étape & 6 à la suivante.

La seconde voie ne produit toujours pas de ressource & cette fois l’on nous octroie une réduction de 2 pièces sur le recrutement de ses leaders. Par conséquent, il en découlera la gratuité pour certain(e)s. En sus, le recrutement de leader des cités voisines en coûtera une de moins. Les points de victoire diffèrent également, cette fois sur 3 étapes. Surtout, une action les accompagne. Pour la 1e, une pioche de 4 leaders qui étaient dans le coffret & donc inutilisé(e)s ou renvoyé(e)s. Tandis que les 2 d’après, permettent de jouer un(e) leader en plus. Soit un système se répétant, ce qui monte donc votre quantité de leaders à 5 & non plus 3.

Là vous vous dîtes : mais d’où sort cette histoire de leaders ? En effet, 7 Wonders Leaders porte bien son nom, puisqu’il introduit un nouveau type de cartes. Vous l’aurez deviné : les leaders ! Ces dernières/iers, un comble pour des leaders… Bref, celles & ceux-ci amèneront une phase de leaders, par laquelle débuter. Elle reprend le principe de la sélection d’une carte parmi les 4 piochées, puis de transmettre le reste à sa/son voisin(e) sur sa droite. Au sein duquel elle/il en conservera une, passant les 2 autres à la personne à sa droite & ainsi de suite, jusqu’à ce que chacun(e) en ait déterminé 4.

Ce qui impacte le début d’un Âge, avec l’apport d’une phase de recrutement. Elle consiste à choisir un(e) de ses leaders, à employer de la manière désirée selon 3 possibilités. Dont tout bonnement son recrutement, en payant son dû.
On peut autrement sélectionner la construction d’une étape de sa merveille. Cette fois cela nous coûte le prix indiqué sur cette dernière. Tandis que la/le leader face cachée, sert de marqueur sur celle-ci.
Enfin, l’on peut défausser le protagoniste, pour encaisser 3 pièces.
Précisons tout de même que l’ultime Âge, comme vous l’avez compris, vous laissera un(e) leader sur le carreau à défausser.

En ce qui concerne ces fameux protagonistes, chacun vient avec sa spécificité. En allant d’Amytis avec ses 2 points de victoire par étape de sa merveille en place. Jusqu’à Crésus, dont l’effet est en corrélation avec sa légende, car il nous délivre 6 pièces. En passant par Bilkis qui permet de s’offrir n’importe quelle ressource pour une pièce. Ou encore Mécène, qui rend le recrutement des prochain(e)s leaders gratuit. On n’hésitera pas à l’employer dès le début s’il on en a l’occasion. Cependant, peut-être préfèrera-t-on celles & ceux influant sur les constructions directement…
De nombreux atouts qui contrebalancent chacune des autres habiletés. L’hésitation & la tactique s’accentuent ainsi. Tout comme le regret, si l’on remarque qu’une carte laissée à notre voisin(e), lui sert efficacement à remporter la partie.
Notons en outre l’arrivée de 4 guildes, avec des caractéristiques propres elles aussi, pour une stratégie de plus grande envergure encore.

Avec l’apport des cartes exclusives à 7 Wonders – Leaders, Miguel Coimbra nous fait grandement plaisir. On y retrouve des leaders & guildes disposant d’illustrations titanesques, permettant de mieux apprécier la qualité des dessins.

Davantage qu’une simple extension qui aurait ajouté des merveilles et guildes, 7 Wonders – Leaders insuffle un vrai vent nouveau, via ces personnages qui poussent le concept plus loin, avec de nouvelles mécaniques. Typiquement ce que l’on adore voir chez une extension.

Inod

Voir aussi

Port Royale 4

Décidément Kalypso Media a le vent en poupe ces derniers mois et l’un des développeurs …