Breaking News
Accueil / Critiques / Crash Dummy

Crash Dummy

Assurément le meilleur & plus réputé mannequin devenu vedette du divertissement, le Crash Dummy revient en jeu vidéo, en comptant bien ne pas voir tous ses membres voler en éclats. Quoi, vous songiez à un autre genre de mannequins que les Crash Dummies ?

Un piston pour D-TROIT ?

Vous aurez bien besoin de pistons effectivement dans Crash Dummy, puisque le terrible D-TROIT a enlevé la fille du conseiller. Pour secourir MIA, ce n’est rien de moins que CID, le mannequin test des fameux crashs, qui a été choisi. Cependant il est loin d’être banal. Celui-ci ayant été programmé, de manière à bénéficier de tas de capacités pour arriver à ses fins.

Mega CID

De par les caractéristiques de CID & son évolution dans un univers en 2D à vue latérale, Crash Dummy nous rappelle les fondateurs des jeux de plateforme/action de ce type. Mais revisités, à la sauce contemporaine. Ce qui offre à notre héros un arsenal plus conséquent. On dispose ainsi de quoi tirer de manière tout ce qu’il y a de plus simple, afin de régler un souci. Comme par exemple des adversaires qui désirent vous bloquer la route. Ceux-ci pourront parfois être du menu fretin, à éliminer avec un tir basique comme évoqué.

D’autres s’avèrent plus retors. La variété d’ennemis est suffisamment en place pour diversifier les méthodes. Que ce soit tout bonnement en les congelant ou en les brulant. Tandis que l’on pourra enclencher une attaque spéciale si le besoin s’en fait sentir, histoire de tout dévaster. Mais il s’agira également de souvent faire avec les environnements. De nombreux pièges y figurent, comme des lasers et l’on ne pourra donc avancer tête baissée, en flinguant à tout-va. C’est justement là que Crash Dummy prend son envol, puisque l’on se rend compte que le mix plateforme/action est véritablement bien dosé & amalgamé.

Avec qui plus est des décors à appréhender de nombreuses manières différentes. Ce qui offre à CID un panel de mouvements assez riche. On saute évidemment classiquement & la glissade est aussi au menu. Mais il est tout autant envisageable de grimper & pas n’importe comment. Notre mannequin est notamment capable de se hisser vers les hauteurs, en prenant appui contre les murs. Une spécificité que l’on apprécie toujours retrouver.

Qui plus est, notre ami a vu son programme être tellement augmenté, qu’il s’avère même doué pour les acrobaties. On ne s’attendait pas à cette particularité, même si l’on sait que les Crash Test Dummies sont souples. Autant avouer qu’elle ajoute pas mal d’humour. Elle permet de totalement prendre à revers la menace, qui ne sait plus où l’on se situe. Assez étonnante, la faculté de notre héros de bondir en longueur. On ne peut pas scander que l’on a vu cela partout ailleurs. Une donnée originale, qui change l’exploration.

Un style acide

Le style dessin animé des personnages de Crash Dummy fait clairement la différence. On adore regarder CID évoluer, tant pour le rendu DA hyper coloré de très bonne facture, que pour les animations allant avec. Ce n’est ainsi pas seulement le visuel qui porte cette touche. Les adversaires, tirs et autres explosions sont du même acabit & amènent beaucoup de plaisir à l’aventure. Les décors sont eux plus en retrait. Certaines structures savent renvoyer un peu de concret marqué cartoon, mais sans plus.

Très amusant, possédant de nombreuses possibilités de mouvements & d’actions face aux ennemis, on passe du bon temps sur Crash Dummy, peu importe son approche. Que l’on décide d’y aller tranquillement & de finir l’histoire. Ou de chercher l’exploration plus intense, grâce à une jouabilité au poil, plus que jamais indispensable aux jeux de plateforme.

Inod

Développeur : Twelve Games
Éditeur : Funbox Media
Genre : Plateforme
Supports : PlayStation 4, Nintendo Switch & PC

Voir aussi

7 Ronin

Amatrices/eurs de cinéma, Piotr Stankiewicz et Marek Mydel risquent de toucher votre corde sensible du …