Breaking News
Accueil / Mangas / Critiques / [Chronique] Good bye, red beryl !

[Chronique] Good bye, red beryl !

 Good bye, red beryl !

Good bye, red beryl est un manga paru chez Taifu Comics le 26 septembre 2019. Ecrit par la mangaka Atami Michonoku, déjà reconnue pour avoir publié “Viens là mon amour” chez l’éditeur Boys’Love, ce manga, terminé en 3 tomes, permet de découvrir (ou de redécouvrir) de nouveaux aspects sur les mythes vampiriques. D’autant plus qu’il ne s’agira pas d’une relation vampire-humaine (midinette ) mais d’une relation bien plus mature entre 2 hommes.

Synopsis
« Dans ce cas, tue-moi. »
Akihiko est un orphelin n’ayant jamais été utile à personne. Au moment où il renonce à la vie, Kazushige, un vampire qui vit seul depuis longtemps, le sauve. Cherchant un moyen de le remercier, Akihiko lui rend visite tous les jours, mais ce dernier le repousse froidement. Kazushige finit toutefois par être touché par sa gentillesse maladroite, avoir envie de mieux le connaître et ne plus pouvoir résister à son attirance.

Good bye red beryl avis

Akihiko Kobayashi est un garçon agréable mais avec une vie compliquée. Orphelin depuis longtemps, il est seul, et vient maintenant de perdre ce qui lui restait, son travail. Alors qu’il songe au pire, un inconnu le sauve de justesse d’une chute de poutres qui, sans aucun doute, lui auraient données la mort. Son sauveur, un jeune homme brun nommée Kazushige Tsuda n’est pas n’importe qui : c’est un vampire. Et Akihiko s’en rend très vite compte. Malgré cela, Akihiko est bien décidé à lui prouver sa gratitude et va s’inviter dans la vie du vampire alors que celui-ci fait tout pour se tenir à l’écart des humains. Pourtant, il semble difficile de résister à l’attraction provoquée par le jeune homme naïf et attentionné qu’est Akihiko.

Good bye red beryl yaoi

Côté histoire, pas de commentaires particuliers. Sans être innovante, elle intéresse, et permet de tomber assez facilement dans le fantastique. La nature de l’histoire se veut par elle-même humoristique puisque l’on observe une forme de combat de volonté entre un jeune homme avide de remercier son sauveur, et le dit sauveur voulant s’en extirper par-dessus-tout, préférant rester loin des Hommes. Ajoutez à cela un peu de suspens avec les nouveaux arrivants de la fin du tome 1 et on obtient une histoire qui nous laisse sur notre fin et nous fait dire : à quand le tome 2 ?

Bien que peu portée sur les mangas de type Yaoï, j’ai été agréablement surprise par celui-ci puisque l’histoire romantique reste pour le moment au second plan, mise à part pour les 2 dernières pages du tome. Il se démarque donc des autres Yaoi, le lecteur se retrouvera face à une réelle profondeur concernant la relation entre les protagonistes. Pour le moment l’histoire ne vient pas seulement « entretenir » la relation des protagonistes.

Les graphismes sont fins et assez délicats, donnant un rendu graphique agréable. L’auteure à su bien travailler les traits des protagonistes, de quoi tomber amoureu(x)se en un claquement de doigts.

Auteur : Atami Michinoku
Titre japonais : Red Beryl ni Sayonara
Collection : Yaoi
Nombre de pages : 162
Prix : 8,99€

 © ATAMI MICHINOKU 2017 Originally published in Japan in 2016 by Frontier Works Inc., Tokyo

Voir aussi

coffret the promised nerverland manga pour noel

Des coffrets pour le manga The Promised Nerverland

Découvrez le manga The Promised Neverland grâce aux coffrets proposés par Kazé pour Noël L’éditeur …