Breaking News
Accueil / Mangas / Critiques / Chronique du manhwa “L’Azalée”

Chronique du manhwa “L’Azalée”

Chronique du manhwa “L'Azalée”

Arrivée en Septembre sur le site de delitoon, la série « l’Azalée » écrite par Tae Roo Yoon, Ji-Sang Shin & Ga-Yang comprends actuellement 19 épisodes. Le rythme de parution est d’un épisode par semaine, le mercredi.

Synopsis :

Il la trouve détestable. Elle est capable de tout pour l’épouser. C’est un prince, mais ce n’est pas ça qui va l’arrêter. Car Li, en plus d’être incroyablement belle, est redoublement rusée… Suffisamment pour se hisser au plus haut rang et devenir impératrice, c’est très probable. Mais pourra-t-elle aussi se faire aimer par la ruse ?

En lisant le synopsis, le lecteur s’entendra très certainement à une romance classique. Cependant l’Azalée est une claque scénaristique avec un changement de personnalité concernant l’héroïne extrêmement marqué. Ce manwha porte bien son nom, l’Azalée est une fleur qui aime les terres acides et sert essentiellement d’ornement ce qui extrêmement représentatif de la voie que va prendre Li au fil des épisodes.  Utilisant la ruse dès son plus jeune âge pour atteindre son objectif : devenir impératrice pour se rapprocher de son amour d’enfance le prince Eon, Li sera confronté à un amour à sens unique.

A l’heure actuelle, rien ne laisse envisager une romance entre les deux protagonistes, l’évolution du personnage de Li est foudroyante, de la gentille et joyeuse petite fille elle passe à la reine glaciale et sans coeur que tout le monde redoute. Prise de jalousie maladive, elle ne laisse personne s’approcher d’Eon quitte à maltraiter, voir torturer les « gêneuses ». Cependant le lecteur pourra aussi découvrir un autre aspect de sa personnalité plus docile face aux ordres de son bien aimé.

Le scénario de l’Azalée repose pour le moment sur Li et son ambition, les autres personnages sont très peu exploités. Le contexte politique dans lequel évolue les protagonistes est légèrement expliqué et très peu approfondi. Il devrait prendre plus de place dans les prochains chapitres, dès que Li aura accédé au titre d’impératrice.

Coté dessin, il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est que les personnages féminins bénéficient de plus de détails. Les couleurs évoluent elles aussi au fil des chapitres, avec des halos orangés et des couleurs pastels durant l’enfance de Li qui vont rapidement se transformer en couleurs plus sombres.  Les quelques décors sont bien dessinés et permettent une immersion rapide dans le palais impérial.

De façon générale, l’Azalée surprend par son scénario et son protagoniste principal. L’histoire avance à bon rythme, tenant le lecteur en haleine. On peut féliciter Delitoon pour la diffusion de ce titre qui laisse entrevoir une suite à rebondissement.

l'azalée manga

Voir aussi

Le manga Histoires sans fin annoncé chez ki-oon

Le manga Histoire sans fin débarque chez ki-oon en février 2019 Ki-oon annonce l’arrivée dans …