Breaking News
Accueil / Critiques / Catboop!

Catboop!

Thème toujours aussi populaire chez les jeux de société, voici de nouvelles/eaux chat(te)s qui viennent accrocher leurs griffes sur votre pull, afin d’attirer votre attention au plus vite. En effet, Catboop! (Crazy Mansion Gaming) de Zywia Huchrak & Colin Lock, a besoin de votre aide pour actuellement atteindre son but sur Kickstarter.

S’il y a bien un sujet que l’on maîtrise toutes & tous, c’est l’objectif final des chat(te)s : dominer le monde ! Déjà qu’elles/ils règnent sur Internet. Rien n’est laissé au hasard dans cette planification d’étendue terrestre. Afin de mener à bien leur emprise sur les humain(e)s, ces félin(e)s doivent auparavant sélectionner les meilleur(e)s membres pour accomplir cet objectif. Et c’est justement ce que nous propose de vivre Catboop!. Où les fort(e)s & les faibles, les rapides & les lent(e)s, seront départagé(e)s au sein d’une bataille sans merci, ni litière propre.

Quoi que si la/le chat(te) que vous contrôlez, parmi les 3 à 6 d’une partie, se prend une pichenette (la mécanique du jeu hein, ne vous acharnez pas de suite sur vos adversaires) une certaine quantité de fois, vous perdrez. Et changerez de voie, pour devenir nettoyeuse/eur de litières. Attention à l’animal pris, chacun possède un super pouvoir propre. Le jeu reste ouvert à la personnalisation à propos des pichenettes. En établir davantage rendant normalement la session plus longue. Précisons par ailleurs qu’il existe une variante en duel, où l’on en incarne chacun(e) 2. La finalité étant toujours d’être la/le seul(e) encore en piste, afin d’être intronisé(e) à la tête de l’empire des chat(te)s.

Au préalable, l’on distribue à chacun(e) 8 cartes Chat. Puis l’on en déterminera, en les regardant, la moitié à conserver face cachée devant soi, en tant que cartes à jouer. Tandis que l’on place le reste dans notre panier. Cette seconde moitié ne peut servir que si l’on a besoin de compléter nos cartes Face Cachée via la phase de rafraîchissement, après une utilisation. Voire, grâce au pouvoir d’un(e) chat(te).

Catboop! se dispute à tour de rôle, où l’on exécutera une action, puis passera au rafraîchissement évoqué au préalable. On choisit ainsi une carte action (patte rouge), à disposer sur un autre animal. Qui ne fera pas qu’encaisser, puisque la personne visée pourra réagir grâce à une carte défensive (patte bleue). Voire employer un traquenard. Ce qui immédiatement agrandit la dimension stratégique. Néanmoins, même si vous êtes tombé(e) dans mon piège Yu-Gi, vous pourrez encore vous en extirper. L’affrontement peut ainsi voir plus ou moins de cartes être déployées & remplacées dans la foulée.

Il s’avère par conséquent indispensable de veiller à ne pas faire n’importe quoi, si l’on désire conserver certaines cartes, en vue de la suite. Puisque l’on ignore sur quoi l’on tombera & les réponses adverses. En vue de l’emporter, l’on pourra disposer de nombreuses pichenettes parmi les actions. Mais également d’un tas de guet-apens, pouvant devenir offensifs ou protecteurs. Évidemment, les 8 types au travers de 40 cartes, ne s’adaptent pas systématiquement à la situation. Certains permettront de toucher 2 rivales/aux simultanément. Autant de types de Cat-Astrophe, existent & offrent le moyen d’impacter sur les créatures. Deux au maximum en même temps. Par exemple, en limitant votre ennemi(e) à 3 cartes. Bien sûr, celles pour retirer ces malus figurent au menu.

On retrouve également des éléments pour esquiver un piège, d’autres une pichenette, voire envoyer cette dernière à sa/son voisin(e). Et enfin, l’on dispose de cartes lançant la transformation en superchat(te) ! Déployant notre qualité, qui peut forcer une personne à piocher une carte de moins au prochain tour. Ou encore obliger quelqu’un(e) à perdre une carte de son panier…

Notre intérêt s’avère également câliné par les dessins de Catboop!, dont la patte mignonne & rigolote nous charme avec facilité. Avec en sus un style graphique original dans ses formes & coloris. Ainsi que des chat(te)s très différent(e)s, qui s’inscrivent pleinement dans le domaine de leur carte.

Avant de s’étendre sur le tapis du monde, les félin(e)s que vous êtes se passionneront pour monter au firmament de l’arbre à chat(te)s de Catboop!. Dont la stratégie aussi maligne, que rigolote, donne envie de foncer sur son financement participatif.

Inod

Voir aussi

Totem Édition Couple

Après s’être récemment transmis le Totem dans sa version ouverte à toutes & tous, Tessa …