Breaking News
Accueil / Critiques / Cat Sudoku

Cat Sudoku

C’est avec un plaisir non dissimulé, que l’on retrouve Ta-Te Wu & son nouveau jeu, Cat Sudoku. S’agissant d’un auteur dont l’on apprécie tout particulièrement les divers projets, de Kung Pao Chicken, Promenade, en passant par Cat Rescue. Justement, il prolonge son intérêt pour les chats, au travers de celui-ci.

Vous vous en doutez probablement, Cat Sudoku s’avère un sudoku avec… un chat ! Attention, pas n’importe quel divertissement de ce genre. On y débute chacun(e) avec 100 points, qui risquent d’être entamés au fil du jeu. Ainsi que suite à la conclusion de la partie, qui se déclenche dès que tout le monde aura complété sa fiche au terme d’une manche. Cependant tout au long de la session, un(e)/des participant(e)s pourra/ont, durant un tour, avoir inscrit plus ou moins de chiffres compris entre 1 & 6, que son/ses adversaire(s). Ce qui se rattrape à la fin du tour si vous en manquez, en en ajoutant. Ou bien en cas de plus de chiffres, vous serez restreint(e) au suivant.

Avec 3 points de malus par case non remplie, pour qui en aura davantage de vide(s) que sa/son/ses concurrent[e(s)]. Tandis que dans l’éventualité où vous dépassez le remplissage des autres, vous serez pénalisé(e) de 3 points par case complétée en trop. Ce qui rend le défi encore plus trépidant, surtout si vous évoluez à plusieurs simultanément. En l’occurrence, jusqu’à 6. Toutefois, il reste bien sûr ouvert au solo & l’attrait fonctionne tout autant. Avec notre cerveau usant de réflexion, face à un problème. En multi, on y gagne évidemment par la saveur concurrentielle, qui peut d’autant plus transformer l’affrontement en une partie démente.

Comme vous l’aurez remarquez, Cat Sudoku bénéficie d’un sous titre : Roll For Kyoto. Pas gadget, ce dernier signifie que des dés sont en jeu, avant même d’écrire sur sa feuille de sudoku. Précisons d’ailleurs que celles-ci viennent sous 3 niveaux de difficulté. La personne en charge des 4 dés au démarrage d’un tour les lance, puis détermine le chiffre joker du tour. Dans l’éventualité où il figure au sein du lot, la personne peut barrer une case de départ de sa grille. Néanmoins s’il s’y retrouve au moins 2 fois, l’on peut à la place rayer une case de la 2e rangée. Soit une stratégie toujours plus poussée. Mais à force, il peut très bien arriver qu’aucun joker ne soit possible.

Puis ces résultats sont marqués par tout le monde, sur leur tableau. Sauf à propos du joker, qui devient flexible. Et que l’on peut par conséquent changer dans ses choix pour sa fiche. Autre différence, les chiffres peuvent, contrairement au sudoku classique, figurer sur une même ligne ou colonne. Toutefois seulement si elles sont placées dans des segments distincts. Les codes changent ainsi pas mal & offrent une variante bienvenue. Une particularité qui perdure via le calcul final des scores. Avec à nouveau des points enlevés. En l’occurrence, pour les doublons au sein d’un même segment d’une colonne ou d’une ligne. Mais également les répétitions adjacentes en oblique. Le plus haut résultat gagne bien sûr la partie.

Pour rebondir sur le titre complet, Cat Sudoku Roll For Kyoto, celui-ci se prolonge par rapport à l’univers graphique. Les niveaux de difficulté s’avérant représentés par les 4 saisons, comme elles se remarquent à Kyoto. L’artiste Kaiami propose ainsi des couleurs & détails typiques du printemps pour le niveau 1, de l’été & l’automne pour le 2 & de l’hiver pour le 3. Un style très doux, mignon & empli de coloris attirant le regard, qui nous fait voyager jusque dans la cité nippone. Bonus sympathique, de jolis dés rouges translucides & non des basiques. Toutefois le grand attrait s’avère bien entendu le pion chat en bois. Tellement mignon & pleinement dans le thème.

L’on apprécie déjà le Sudoku traditionnel, mais grâce à Cat Sudoku, l’on retrouve le plaisir d’un rafraîchissement de ce que l’on connait. Avec de nouvelles mécaniques & une compétitivité mise en exergue dans un univers aussi mignon avec la présence du chat, que poétique avec les 4 saisons de Kyoto.

Inod

Voir aussi

Chronicles of Crime

Apprécié éditeur qu’est Lucky Duck Games par l’originalité des projets présentés, l’on plonge cette fois …