Breaking News
Accueil / Critiques / At Sundown: Shots in the Dark

At Sundown: Shots in the Dark

Parti d’un projet pour participer à un énième évènement vidéo-ludique, At Sundown: Shots in the Dark a vite emballé la critique & le public. Le duo à la base de Mild Beast Games, peut désormais voir son jeu sur consoles. Lui qui était jusqu’ici dévolu au Mac & à Windows.

Vivre dans ta Lumière

Le titre At Sundown: Shots in the Dark mêle habilement référence de duels au pistolet, bien connus dans l’Est Lointain, à la principale particularité du jeu. En l’occurrence, ici l’on ne dégaine pas juste au coucher du soleil. Ce dernier ayant carrément décampé. Mais dans le principe, la nuit tombe comme lors d’un affrontement Stetson sur la tête. En clair, il fait terriblement sombre et les personnages sont tapis dans le noir. Hormis les quelques passages éclairés pouvant exister. Mais une autre donne peut trahir votre présence : la lumière émise par votre tir ! Oserez-vous allumer un adversaire sans être sûr(e) de sa position. Quitte à justement allumer autour de vous un halo dévoilant la vôtre ?

On va se tirer dans un vieux grenier

Pouvant accueillir quasiment autant de monde qu’un appareil à crêpes collectif, At Sundown: Shots in the Dark tir en plein cœur du milieu vidéo-ludique actuel. Celui que l’on n’hésite pas à dégommer à chaque fois qu’il propose du multi en ligne & pas en local. Rendant le jeu caduc quand les serveurs ne tourneront plus. Tout autant que si le démarrage de la communauté est lent, si elle s’étiole… Ou même tout simplement si vous n’avez de connexion ou êtes loin d’en bénéficier d’une de qualité. Ce qui reste le cas pour la très large majorité de la population. Aucun souci ici, puisque l’on nous propose d’évoluer jusqu’en quartet. Aussi bien en local, que via le Net. Bien sûr l’éclate est totale, plus encore en quatuor.

Forcément, comme toujours, les sensations sont galvanisées dans la même pièce. Tandis qu’avec des connaissances lointaines ou des inconnu(e)s, cela renouvelle les parties. Mais amène également un pan plus compétitif. Ce que l’on peut également faire toutes & tous au même endroit. Néanmoins dans ce genre de cas, l’on adore surtout s’y adonner pour l’amusement & surtout y accueillir tout le monde. Donc pas nécessairement des aguerri(e)s.

Si vous n’êtes pas autant, AS : SITD propose une adaptation totale. Là où d’autres ne mettent pas tout en œuvre pour mêler joueuses/eurs réel(le)s et intelligence artificielle. Ici l’on peut très bien choisir d’évoluer de 2 jusqu’à 4, dont la quantité de robots que l’on souhaite. Ce qui signifie que l’on peut se confronter dans un duel en une touche. Soit un mode pouvant durer une seconde, voire moins. Ou bien être dans une optique de coopération ou de chacun(e) pour soi.

Ceci au travers de modes garnis en options pour s’éclater de manières variées. Ainsi, l’on peut passer d’un mode bataille royale, à un deathmatch chronométré ou non. Avec un temps de réapparition à régler, qui peut même être immédiat. Ce qui dans un tel logiciel, vous fait courir un risque immense. De par le faisceau qui vous trahit lors de votre retour et le temps de réactivité pour la personne en question. Généralement, celles en jeu, réagissent plus vite que celle(s) de retour.

Entre les disponibles d’emblée et celles à débloquer, on bénéficie de suffisamment de zones pour varier les plaisirs. Puisqu’il faut multiplier cette donne avec la quantité de types d’affrontements dont l’on dispose, grâce aux réglages. Ces zones possèdent elles-mêmes plusieurs décors. Chacun avec ses caractéristiques, entre l’ombre et la lumière. On retrouve ainsi des lieux lugubres. Mais aussi d’autres en extérieur, où l’on peut se faire prendre si l’on passe sur un endroit richement éclairé. Tandis que certains détiennent des lampes par-ci, par-là… Sans oublier des passages spéciaux, faisant transiter l’avatar ailleurs. Il est nécessaire de vite prendre en compte cette astuce, tant elle peut sauver.

Quelques balles de plus pour le calibre qu’il te faut

Niveau matériel, on a tout autant ce dont l’on a besoin. Mitraillette, revolver, sniper, fusil à pompe… et même arme blanche. Que l’on peut déterminer avant la partie, ainsi que la possibilité ou non d’en changer au cours de celle-ci. Si l’on peut de prime abord légitimement songer que certaines peuvent détenir un avantage, la MRP notamment, il n’en est rien. Et c’est bien grâce à cet équilibrage aux petits oignons, qu’At Sundown: Shots in the Dark prouve qu’il n’est pas qu’un concept extra. On ne peut mitrailler à tout-va et surpasser le fusil de précision, qui aurait une recharge trop lente dans notre esprit. Tout a été conçu pour que chaque arme trouve sa chacune/son chacun, selon sa manière de jouer. Qui peut s’avérer considérablement différente de celle que l’on adopte dans la majorité des TPS et FPS.

Intéressant avec son mix de tir et d’infiltration, At Sundown: Shots in the Dark déploie qui plus est cette approche, sur des tas de variantes. D’un deathmatch de plusieurs minutes à 4, l’on peut transiter à un duel en un coup fatal & tant d’autres possibilités. Le rendant astucieux, frénétique, coopératif, individualiste… L’on fait ce que l’on veut de son originalité.

Inod

Développeur : Mild Beast Games
Éditeur : Versus Evil
Genre : Tir
Supports : PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC

 

Voir aussi

Monogatari Serie’s : L’ordre chronologique de la série.

Monogatari Serie’s : L’ordre chronologique de la série.

Vous ne connaissez pas Monogatari Séries ? Honte à vous ! Mais vu que je …