Breaking News
Accueil / Critiques / 20 Secondes de feu

20 Secondes de feu

Des parties de folie, emplies de 20 secondes de feu (Big Potato Games/Blackrock Games), soit le titre du jeu. Le crédo annoncé par Ben Drummond, prêt à faire péter l’ambiance.

Cette dernière qui se prête au plus l’on est de folles/fous, plus on rit ! Aucune limite de participant(e)s, à partir du moment où vous vous répartissez en 2 équipes qui s’affrontent. Tandis qu’une personne objective, en dehors de celles-ci, peut endosser le rôle d’arbitre de 20 secondes de feu. On s’en sort largement sans, donc aucun souci si tout le monde désire faire partie d’un des 2 camps. Dans le cas où un(e) arbitre joue quand même, elle/il aura la tâche de gérer le sablier. Qui doit être retourné après un défi accompli, afin de mettre en route la partie du sablier de l’opposition. Mais son rôle débute en couchant le sablier, afin d’établir équitablement la quantité de sable et par conséquent de temps de chaque côté.

Une fois lancé, 20 secondes de feu vous fait désigner un(e) joueuse/eur par défi, 396 existent. Celle/celui-ci doit alors le remplir au plus vite. Pour dans la foulée retourner le sablier, afin que l’adversaire ciblé(e) soit davantage en difficulté au cours de sa propre mission. L’enchaînement s’avère ainsi hyper dynamique, voire complètement déjanté. On s’esclaffe autant par les défis parfois loufoques, parfois des questions, que par la folie ambiante qui découle de cette rapidité indispensable. Plus encore par le régulier besoin  d’user d’objets ou même de composer avec les autres personnes présentes. Tandis que de ne pouvoir atteindre son but peut arriver. Mais avec la possibilité d’être sauvé(e) par un joker. En revanche si vous ne pouvez parer votre échec envisagé, vous perdrez ce tour. Ensuite, à vous de voir en combien de manches vous souhaitez évoluer. Trois ou davantage.

La folie ambiante de 20 secondes de feu, prend d’autant plus son envol par l’intermédiaire de ses ustensiles. Dont le fameux sablier avec la couleur d’une équipe de chaque part. Essentiel pour mesurer le temps honnêtement. Personne ne pourra affirmer qu’il est tourné dans le bon sens, alors qu’une subtile mais néanmoins truqueuse manipulation l’aurait en réalité interverti. Ici, l’on distingue clairement quand il s’agit de l’escadron jaune ou bleu. Avec une prise en main aisée de par sa taille et son volume. Tout va très vite au cours d’une partie et un outil moins costaud, aurait certainement volé par un geste trop brusque. Voire serait tout bonnement tombé lors d’un défi exécuté sur ou à proximité de la table. S’il est posé sur un tel meuble par exemple. On apprécie également sa solidité, faisant qu’une éventuelle chute ne lui sera pas fatale.

Autre spécificité de celui-ci, le son clairement perceptible du contenu qui s’égraine. On l’entend ainsi tout au long de chaque défi. Ce qui en stressera certain(e)s, un détail assez marrant. En plus d’indiquer l’écoulement du temps et sa conclusion. Au cas où personne ne vérifierait continuellement. Les témoins pour se transmettre le relais sont également là & agrémentent cette facette Objet, souvent mise en avant lors de défis, à l’instar de l’aspect collectif. Avec là encore, le coloris de chaque clan. Mention spéciale également à sa boîte très originale et aux illustrations de Zoë Lee, rendant notamment attractive la fiche de règles.

Explosif, drôle et adapté à tous les âges et types de joueuses/eurs, 20 secondes de feu possède de quoi décaper l’atmosphère à chaque fois que vous sortirez son charismatique sablier.

Inod

Voir aussi

EPIC CHRISTMAS – La NihonBox de Décembre 2019

Une fois n’est pas coutume, la NihonBox nouvelle est en avance. L’équipe de la grosse …