Breaking News

WRC 7

Comme chaque année les simulations sportives garnissent la fin de l’été & le début de l’automne, au même titre que la rentrée pour nombre de ces disciplines dans la vraie vie. Par la même occasion, la plupart s’offrent ainsi le luxe d’une version annuelle & cela devient le cas pour la saga WRC, dont WRC 7 arrive un an après le 6. Reste à savoir s’il s’agit d’une simple mise à jour pour la saison ou d’une véritable valeur ajoutée.

Nouvelle saison, nouveaux objectifs

Au même titre qu’une écurie automobile & ses pilotes, les studios derrière les adaptations des sports en question se fixent des objectifs différents saison après saison, généralement des plus élevés. Au niveau contenu de base, on peut affirmer que WRC 7 fait assurément bien le boulot. Évidemment tout est mis à jour concernant la compétition, avec le passage à une nouvelle année. Ceci voyant en particulier le retour de Toyota, un aspect non anodin pour les passionné(e)s de rallyes IRL certes, mais également pour le public vidéoludique, tant la marque s’avère l’une de celles symbolisant le plus l’alliance entre JV & rallye manette ou volant en mains. Bien sûr les autres constructeurs Citroën et Hyundai sont là, ainsi que les véhicules semi-privés de Ford & d’autres équipes privées permettant de se faire des plaisirs à l’ancienne de par les bolides proposés, ceci au même titre que la classe dévolue à cet aspect. Néanmoins la voiture la plus frappante parmi les bonus sera certainement la Porsche 911 GT3 RS RGT de Romain Dumas en contenu téléchargeable. Issue du grand tourisme elle tranche avec ses concurrentes lors des rallyes aussi bien dans ses capacités, que dans son style.

Au programme également les 13 rallyes officiels, avec des subtilités par rapport à ce que l’on a pu connaitre avant. Puisque désormais en sus des spéciales brèves & de la fameuse super spéciale, on découvre les Epic Stages dont la durée tient sur un bon quart d’heure, de quoi changer les habitudes & à la fois coller à la réalité.

Sans maitrise la puissance n’est rien

Le contenu en lui-même nous délivre tout ce dont on a besoin avec le mode Carrière, nous offrant la possibilité de grimper les échelons, en débutant par le Junior WRC, puis en passant en WRC 2, avant de débouler chez le glorieux WRC. Pour ce faire, il s’agira d’accomplir à minima les résultats demandés par nos dirigeants, tout en sachant éviter la casse. Les moyens ne sont pas illimités dans l’automobile & l’on ne peut pas se permettre de ruiner une carrosserie par-ci & une autre par-là.

Hormis cette partie solo qui prendra clairement le plus clair de notre temps, étant donné que l’on apprécie évoluer dans dans carrière de pilote, avec tout ce que cela comporte de nouveaux engins à diriger, de mécaniques à découvrir de par la montée en grade… On pourra bien sûr rester s’amuser via des courses simples en solo, s’affronter en ligne, mais également & l’on a presque envie de dire surtout à 2 en local. Les jeux de course proposant du multi sur une même machine en écran partagé s’avérant une rareté à présent, on ne peut que féliciter Kylotonn & Bigben, tant cela s’avère le manque flagrant de la plupart des concurrents de WRC 7.

Néanmoins posséder de tels modes n’aurait aucun intérêt si la jouabilité desservait tout ce petit monde. Fort heureusement il n’en est rien, car ce point primordial prouve nettement que WRC 7 n’est pas une mise à jour du 6, mais assurément un jeu ayant considérablement fait évoluer ses qualités & capacités par rapport à son prédécesseur. Parmi ses améliorations, une provient d’un changement dans les règlements de la compétition officielle, rendant les voitures plus puissantes. Ce qui n’est généralement pas pour déplaire aux joueuses/eurs. On retrouve ainsi des sensations nettement relevées dans ce qu’elles dégagent à présent, au même titre que dans la réalité. Cependant tout n’est pas qu’une question de vitesse, car il s’agit avec ce dernier volet d’un bouleversement dans la totalité de la conduite. Notamment au niveau du freinage, pierre angulaire des simulations de course & plus encore quand elles ont attrait au rallye.

Concernant les réglages & la maitrise du logiciel en lui-même, on navigue entre 2 univers. On ne se trouve ni en face d’une simulation poussée à l’extrême du réalisme, ni d’un divertissement arcade où l’on peut faire tout & n’importe quoi. Soit le juste milieu nécessaire pour rassembler les divers publics & cela fonctionne pad en mains. Les plus expérimenté(e)s pouvant pousser la ressemblance avec une véritable conduite, tandis que les débutant(e)s auront l’occasion d’activer des aides bienvenues, n’offrant pas pour autant tout sur un plateau.

Beau comme un cam… une voiture neuve

WRC 7 affirme tout autant sa personnalité par son rendu esthétique. Ce dernier s’avérant amplement supérieur à l’ancien, on se régale vraiment en admirant les environnements traversés. Même s’il s’agira de savoir doser son côté spectatrice/eur, avec celui de pilote, sinon la sortie de piste sera vite arrivée. L’une des principales particularités de cette compétition s’avérant ses périples disséminés un peu partout & donc des pistes d’une grande variété, on en profite tout autant ici. Cela valant tant au niveau de la jouabilité, que de l’impression visuelle & la découverte de décors enneigés, de l’asphalte ensoleillée, des courses terreuses, de la pluie, des passages aussi bien en diurne qu’en nocturne…

 

Sans aucun doute WRC 7 s’annonce comme l’un des meilleurs jeux de rallyes & même de course, tout y étant optimisé. Une conduite de haut niveau, à laquelle on peut adapter notre niveau & ne pas pester contre une difficulté ou une simplicité poussées trop loin, des graphismes de toute beauté, un mélange actualité & ancien temps dans les bolides & le plus indéniable : le multi en écran partagé en local.

Inod

Développeur : Kylotonn Racing Games
Éditeur : Bigben Interactive
Genre : Course
Supports : PlayStation 4, Xbox One et PC
Date de sortie : 15/9/17

 

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

un jeu vidéo pour black clover

Un jeu vidéo pour le manga Black Clover

Le jeu Black Clover débarque sur PS4 & PC dès 2018 Publié au Japon chez …