Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Sword Art Online: Hollow Realization

Sword Art Online: Hollow Realization

Devenue l’une des licences les plus populaires des dernières années & se situant en grande partie dans un univers vidéoludique, SAO ne peut qu’être attendue au tournant à chacune de ses nouvelles sorties en jeu vidéo bien réels cette fois. Que vaut alors ce Sword Art Online: Hollow Realization & saura-t-il nous plonger dans son univers, comme le JV au sein duquel les personnages de la saga se trouvent ?

sao

Haine RV
2026, suite à l’essai du jeu de rôle massivement multijoueur en réalité virtuelle & au casque piégé Aincrad, Kirito & les autres avaient de quoi être plutôt sur les nerfs. Imaginez donc, votre personnage périclite dans le MMO & hop, il en va de même pour vous dans la vraie vie. En tout cas là on pouvait parler d’une simulation hyper réaliste concernant la RV ou VR. Justement, Sword Art Online: Hollow Realization propose de retourner dans cet univers, mais normalement sans ce léger problème cette fois.La joyeuse bande est au rendez-vous, prête à revivre des aventures virtuelles. Comme souvent chez les RPG, on démarrera suite à l’amnésie d’un personnage, mais pas chez les héroïnes & héros eux-mêmes, cela concernant Première, une jeune PNJ que vous allez bien évidemment vouloir aider & ainsi vous jeter droit vers les problèmes.

sao1

MM
Sword Art Online

Aucun doute sur le fait que Sword Art Online: Hollow Realization arrive à nous plonger en son sein, tel le MMORPG qu’il peut développer tout au long de sa franchise. Le nombre colossal de PNJ prêts à papoter, ainsi qu’à vous glisser des quêtes annexes généralement intéressantes & qui bien sûr vous feront courir de gauche à droite, de long en large & même en travers, s’avérant bien sûr le rouage essentiel afin de croire en son univers & faire perdurer sa propre aventure le plus longtemps possible. On pourra évidemment avancer plus rapidement vers l’histoire principale, mais l’on a véritablement envie d’aller découvrir tout ce qu’il se passe & rester scotché dans ce monde.

Concernant les affrontements, on a droit à un jeu de rôle action de prime abord, le bouton carré offrant l’opportunité de frapper simplement. Heureusement ça ne s’arrête pas là, SAOHR proposant une dimension rôliste à en faire pâlir de nombreux concurrents. Les palettes d’actions disponibles pour les protagonistes & les arbres de compétences de ces derniers étant immenses, on s’y acharnera pendant des heures & même des jours, afin d’améliorer notre puissance, notre santé…
La facette massivement multijoueur arrive également, voire surtout d’ailleurs, à rejaillir grâce aux batailles épiques face aux ennemis les plus massifs & retors. Ceux-ci possédant des points faibles précis, qu’il s’agira d’attaquer avec pour objectif d’arriver à bout de ces boss, sans pouvoir juste foncer dans le tas. Cela permet de se créer une sorte de fraternité que l’on connait lors de raids sur des jeux à plusieurs. On ressent d’une certaine manière cette facette aussi quand l’on a l’occasion d’associer notre escouade pour un coup ultime. Un moment galvanisant le combat tant l’on retire une certaine fierté d’avoir pu le lancer.

sword-art-online-hollow-realization-2

Mieux qu’à la T.V.

La qualité graphique de Sword Art Online: Hollow Realization arrive à nager au-dessus de la moyenne des RPG naviguant dans la même sphère. En somme, les environnements n’ont rien de transcendants car ils sont juste ici pour que l’on y évolue & non pour qu’ils aient un impact sur la partie jouable, voire pour être l’argument de vente, ce dernier point qui n’est d’ailleurs jamais bon signe donc on préfère que ce ne soit pas le cas. Toutefois comme on l’a dit, ce SAO reste dans le haut du panier grâce à des décors un chouïa plus jolis que la large majorité de la concurrence, avec surtout des effets lumineux très réussis, faisant grimper la beauté de ses niveaux.
Les personnages bénéficient comme toujours d’un travail plus poussé, on se plait à les retrouver & à en découvrir d’autres, le chara design de l’anime se retrouvant pleinement dans l’aventure, ce qui pousse l’univers télévisé directement dans le vidéoludique. Un choix judicieux lorsqu’il s’agit d’une telle licence, même si dans le passé il y a eu des ratés & qu’il y en aura sûrement d’autres, mais ce n’est point le cas ici.

On retrouve également la puissance de la bande-son, avec un entrain épique comme l’on adore pour les phases adéquates & un accompagnement continuel offrant un tout qui devrait d’ailleurs plaire directement aux plus féru(e)s de la marque. Mais surtout ces musiques fonctionneront aisément sur tout le monde, même si lors de notre quantité astronomique de quêtes on pourra parfois s’en passer, bien qu’elles n’agaceront jamais & qu’on les conservera avec plaisir en fond sonore pendant ces moments.

sword-art-online-hollow-realization-3

Les immenses possibilités dans l’évolution des personnages & la diversité de leurs actions face aux adversaires, font de Sword Art Online: Hollow Realization un jeu de rôle à la profondeur énorme, gorgé en sus de quêtes à ne plus savoir qu’en faire.

Inod

Développeur : Aquria
Éditeu
r : Bandai Namco Entertainment Europe

Genre : RPG
Supports : PlayStation 4 & PS Vita
Date de sortie : En France, 8/11/16

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

Sonic Forces

Les sorties de jeux du hérisson de SEGA vont désormais aussi vite que le héros …