Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Mini Golf Resort

Mini Golf Resort

Ayant déjà connu des versions Wii et DS il y a quelques années, c’est désormais au tour d’une autre console Nintendo, la 3DS, de voir Mini Golf Resort faire son trou dans le parc de jeux installés. Une idée qui nous intéresse, car depuis que Mario a délaissé cette partie du golf, cela nous manque malgré quelques autres franchises.SQ_3DSDS_MiniGolfResort

Le golf en folie

Il est peu de dire que Mini Golf Resort est du genre à nous lancer immédiatement dans le vif du sujet. En effet, à peine déboulé il sera nécessaire déterminer son sexe avant d’aller vers les 1001 trous nous attendant. On peut donc sélectionner un personnage féminin ou masculin, avec la possibilité de choisir différents physiques, mais également tuniques, qui seront surtout à glaner au fur & à mesure de l’expérience. Soit la carotte donnant envie d’aller toujours plus loin, au-delà même de l’amusement de base.

3DSDS_MiniGolfResort_02_mediaplayer_large

Gentille guerre du golf

L’univers à parcourir regorgeant d’environnements différents, cela impacte directement la difficulté des parcours avec le dénivelé, le terrain, les obstacles, la place du trou… Le défi de Mini Golf Resort vient donc évidemment de cet aspect, étant donné qu’il s’agira de réussir à trouver le meilleur moyen afin de parvenir à bout de tous les trous, de quoi remporter de la maille, du flouse, du pèze, un aspect primordial pour acheter des habits à sa/son sportive/if.

Il faudra pour ce faire réaliser la plus haute performance possible, chaque trou se voyant affublé d’un Par, un chiffre correspondant aux tentatives dont vous avez besoin pour le conclure selon l’organisation. Cependant tout ne sera pas si aisé & l’on pourra facilement passer au-dessus du Par, surtout lors des premières tentatives sur chaque nouveau terrain, puisque l’on devra appréhender les caractéristiques de tous, ce qui peut difficilement se faire sans les avoir essayés. Si vous mettez plus de coup(s) que supposés, vous passerez en +1, +2, +3 & ainsi de suite, ce qui partirait mal pour votre classement. Mais l’on peut également faire mieux, avec un Eagle si l’on réussit en un coup, puis le Bogey… Le principe étant d’avoir recours au moins de frappes qu’il vous sera possible..

Comme le golf n’est pas un si long fleuve tranquille que cela, il faudra savoir choisir le bon club selon les circonstances, mais également votre position car il y en a beaucoup en vue d’un trou & l’erreur peut-être fatale, car balancer sa balle droit contre un objet nous la renvoyant n’est pas exclu. Pourtant il faudra faire avec tout ce qui jalonne votre chemin, car il s’agit d’un mini golf avec tout ce que cela comporte. Vous pourrez ainsi aussi bien être gêné par une citrouille ou une fougère, que vous en servir. D’ailleurs certains objets sont là pour ça, avec notamment de véritables tremplins, tandis que dans un autre genre il faudra aussi savoir sauter ou traverser des ponts.

Tout ceci sans omettre la base : savoir utiliser les bords pour avancer. On calculera ainsi ce que les ricochets donneront, ce qui est d’ailleurs bien réalisé, même si évidemment on n’y arrivera pas systématiquement, sinon cela serait trop simple. Surtout qu’il s’agira en sus de savoir doser sa puissance, rouage essentiel de la pratique. On aura même l’occasion d’user de bonus, le dopage dans le mini golf, certainement des cyclistes ou des footballeurs du championnat d’Italie qui se sont reconvertis.

3DSDS_MiniGolfResort_03_mediaplayer_large

Pas de double bogey avant votre golf du soir

L’accompagnement de Mini Golf Resort colle à toute l’ambiance du logiciel, puisque les musiques sont rigolotes & sympathiques, mais attention, cela ne signifiant pas pour autant enjouées. Nous en voulons pour preuve ce parcours lugubre, à l’atmosphère de château hanté & d’Halloween, avec une bande-son nous glaçant le dos, sans toutefois chercher à effrayer. En somme, une touche Famille Addams, à savoir ce côté inquiétant, malsain, sombre, mais à la fois drôle & totalement burlesque. C’est ce qui ressort de ce passage, assurément le plus intéressant sur ce point.

Néanmoins, comme toujours chez les simulations sportives, nul besoin de les conserver très longtemps. On les écoutera lorsque l’on changera de lieu, aura droit à un moment-clé & ainsi de suite, mais sinon on s’en passera très bien tout bonnement car l’on enchainera assurément les trous déjà faits, tant il s’agit du genre de JV à la rejouabilité infinie, surtout si l’on continue de se fixer des objectifs, notamment en se prêtant la console avec des potes.

La facette mignonne & amusante ressort également visuellement, de par des personnages que l’on pourrait affirmer comme chibi ou tout simplement officiant dans le style des Mii. Cela sied à cette atmosphère, dommage d’ailleurs que l’on ne puisse pas directement récupérer les avatars disponibles dans notre machine.

Les décors vont aussi chercher dans ce domaine, en délivrant des détails rondouillards, au parfum funky, avec des couleurs bien excessives dans les phases festives & ensoleillées, tandis qu’elles seront inquiétantes dans celles plus sombres.

3DSDS_MiniGolfResort_05_mediaplayer_large
On s’amuse constamment & longtemps à Mini Golf Resort, grâce à une physique de la balle par rapport à la puissance & les rebonds réussie. De nombreux trous au travers de plus ambiances savent en sus donner un coup de frais à l’expérience.


Inod

Développeur : Selecsoft Games
Éditeur : Teyon
Genre : Golf
Support : 3DS
Date de sortie : En France, 26/1/17

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

Green Mechanic tome 1

Green Mechanic, une claque visuelle et narrative qui entraîne le lecteur dans un univers post-apocalyptique …