Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Killing Floor 2

Killing Floor 2

Ayant critiqué Killing Floor 2 sur PS4, également sorti sur PC, on ne pouvait manquer son arrivée sur Xbox One. Reste à découvrir ce que cette édition apporte, hormis une jolie boite avec son fameux vert produit radioactif, qui sied à ravir à l’univers du jeu.

Dolly

Le clonage n’a pas permis que de retrouver un excellent groupe portant un fameux nom, il a également inspiré des jeux vidéo, dont le premier KF & donc sa suite Killing Floor 2. Les expériences d’Horzine Biotech semblent n’avoir pas super bien fonctionné, à moins qu’il ne s’agissait du but recherché, ce qui ne nous semble pas impossible. Enfin ça ce n’est pas vraiment de notre ressort, nous on doit juste éliminer, éliminer, éliminer ces hordes de clones peu sympathiques !

Le tout dans une atmosphère sanguinolente assez craquée du cerveau, qui devrait amuser beaucoup de monde, davantage qu’horrifier. Tripwire Interactive ayant véritablement choisi de naviguer dans ce domaine, du gore burlesque tant on déchire les entrailles & fait gicler le sang. On voyage qui plus est constamment via la douzaine de niveaux, ce qui permet de varier les ambiances, avec des environnements très bons visuellement parlant, sans chercher à nous en mettre plein les yeux, ce rôle les développeurs l’ont confié à l’hémoglobine.

DLC One

Le gros apport dans le contenu direct de cette édition Xbox One de Killing Floor 2, s’avère évidemment les contenus téléchargeables d’ores & déjà inclus. On retrouve donc The Tropical Bash et The Descent, ainsi que du The Summer Sideshow. Cependant cela ne s’arrête bien sûr pas là, car l’on bénéficie aussi d’apports inédits via le Freezethrower ayant droit à huit skins, pas mal pour personnaliser son engin de Mr Freeze. Autre ajout, l’armure du Wasteland possédant cinq styles différents. En somme si vous ne l’avez pas sur une autre machine, vous savez déjà que vous êtes là en présence d’une complète, avec de l’exclusif.

Zed besoin d’aide/j’ai besoin d’Zed

& oui les deux phrases fonctionnent aussi bien l’une que l’autre, mais ne mélangeons pas les torché(e)s & les serveuses/eurs. De base, on détruit en solo ou en équipe des Zeds, les vilains, tout au long de l’aventure de Killing Floor 2. D’ailleurs si cela s’avère très bien seul, on a tendance à ne même pas y revenir tant c’est meilleur à plusieurs. Surtout que l’on peut y évoluer jusqu’à six & que le local est bien au programme, rareté dans le milieu actuel. La coopération, à l’instar de quasiment chaque logiciel la proposant, s’avère juste géniale. On prend goût dès le départ à s’entraider, on éclate de rire ou l’on peste selon son caractère quand l’une ou l’un rate quelque chose… Du coopératif comme l’on apprécie.

Mais l’on peut également s’affronter en multijoueur, & là on double les quantités en passant sur le Xbox Live, puisque ce seront une douzaine de participant(e)s qui prendront place. Néanmoins d’une autre manière, puisqu’une moitié incarnera les humain(e), tandis que la secondee sera la fameuse menace : des Zeds ! & là on s’éclate amplement plus que si l’on était dans un simple combat entre personnes du même genre. Les capacités s’avérant totalement différentes, on y prend un plaisir fou des deux côtés, étant donné que l’on tourne d’une manche à une autre. Les repères évoluent donc, on tire davantage de bonheur par-ci, de frustration par-là, les façons d’appréhender chaque partie ne peuvent donc être les mêmes… Sans omettre les classes à sélectionner, qui là comme dans tout bon jeu du genre savent également apporter leur dose de renouvellement de l’expérience, tant elles possèdent des impacts variés & savoir manier telle ou telle autre, mais surtout avoir une bonne association entre les membres s’avèrera essentiel. On bénéficiera d’un peu de tout, du médecin évidemment primordial, au sniper, en passant par le fou furieux correspondant tout à fait à certain(e)s joueuses/eurs que l’on a presque toutes & tous dans son entourage, peut-être même est-ce de vous dont il s’agit ! & souvent celles ou ceux-ci font perdre leur escadron de par leur propre folie furieuse, voici donc un personnage à leur hauteur.

On connaissait déjà la qualité de Killing Floor 2 & cette version Xbox One ne fait que la confirmer, tout en lui incluant des bonus sympathiques. Si vous êtes des adeptes de la coopération action, aucun doute vous pouvez vous jeter dessus telles les moult clones déboulant vers vous en son sein. En solo aussi, mais bon sang (c’est le cas de le dire) en multi la dimension change considérablement, avec en sus la possibilité d’incarner les « méchants ».

Inod
Développeur : Tripwire Interactive
Éditeur : Deep Silver
Genre : Tir
Support : Xbox One
Date de sortie : 25 août 2017

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

Sonic Forces

Les sorties de jeux du hérisson de SEGA vont désormais aussi vite que le héros …