Breaking News
Accueil / Actualités / Japan Matsuri 2017un festival qui tend à se relever 

Japan Matsuri 2017un festival qui tend à se relever 

Japan Matsuri, un festival qui tend à se relever 

Malgré bon nombre d’échos négatifs sur les précédentes éditions du salon, nous avons tout de même décidé de nous faire notre propre avis et de tenter la 5ème édition de Japan Matsuri. Cette année la convention était de retour sur Montpellier et pas n’importe où, dans une partie du parc des expositions. A proximité des transports en commun et avec un parking gratuit, l’emplacement était idéal pour les Montpelliérain. Tout d’abord, il faut reconnaître que nous avons été agréablement surpris par le nombre de personnes présentes dans la file d’attente, des visiteurs de tout âge étaient de la partie.

Deux espaces distincts : Merchandising & Animations

A première vue, la convention était séparée en deux : un premier espace avec tout ce qui concernait le merchandising, et un second avec les activités et les jeux vidéo.

Des activités 100% culturelles étaient proposées, notamment des ateliers d’origami, du furoshiki, de l’essayage de kimono … Cependant, il fallait penser à s’enregistrer à l’avance pour pouvoir y participer, chose qui était assez compliquée dû au manque de personnel sur les stands.
Nous avons fait la connaissance de l’association SCIFI team 34 qui proposait sur leur stand des mini-jeux comme des « qui est-ce? » version anime ou des puzzles géants.

Les stands de jeux vidéos étaient animés par plusieurs associations / entreprises, une zone entièrement gratuite proposée par Azur Games (jeux de rythme, just danse …) où nous avons passé d’agréables moments et d’autres zones composées de borne d’arcade, de VR … où nous n’avons pas pris la peine de participer car payant (ce n’est pas notre principe de payer pour pouvoir jouer à l’intérieur d’une convention à entrée payante).

Les stands liés à la vente étaient variés, de la mode au manga en passant par quelques jeunes créateurs dissimulés dans la foule. Mention spéciale pour le stand de l’invité Mitsuru Nagata (on reviendra dessus). Quelques stands de produits traditionnels étaient de la partie, les prix étaient variables, parfois exagérés comparés à ceux du marché.

La partie restauration étaient essentiellement parquée au fond du hall, facilitant la circulation des visiteurs. Cependant le prix de certains stands était exorbitant et le goût de certains produits laissaient à désirer. Par chance, personne n’a été malade ! Nous avons donc pu continuer notre virée sans problèmes.

Un défilé d’invités et de prestations sur scène 

Un peu à l’écart du brouhaha, la scène principale a accueilli pendant 2 jours différents invités, entre Youtubeurs, chanteur, artistes et cosplayeurs.
Nous avons eu la chance de pouvoir assister à une démonstration de calligraphie présentée par Mitsuru Nagata, une prestation d’environ 20 minutes en live. De plus, à la suite du concours cosplay du samedi, nous avons rencontré Miou Fujinaga. Elue ambassadrice de la musique japonaise, elle a interprété quelques chansons en japonais sous-titré anglais.
Mission Japon a été une découverte assez originale avec une présentation de leurs activités et quelques quizz. Malheureusement, leur passage sur scène le samedi était de bonne heure et le public n’était pas au rendez-vous.

Coté Jury Cosplay 

La scène principale a bien entendu accueilli les deux concours cosplay : les solo le samedi, et les groupes le dimanche. Pour cette 5ème édition, un membre de notre équipe était jury le samedi.

« Après l’envoi d’un CV de cosplayeur et quelques photos, j’ai été sélectionnée (Miloki) par l’association Japanonymes pour être Jury le samedi. Vêtue de mon habit de juge, entre deux autres cosplayeuses, on nous prévient qu’on va devoir faire le « pré-judging » dans un coin de la convention pas loin de la scène, entre deux allées,. Malgré le bruit et la gêne, on a pu regarder les cosplayeurs sous toutes leur couture et leur poser des question avant l’entrée en scène. Jusque là, tout va bien.

On monte sur scène pour nous installer sous 2 gros spots de lumière grâce auxquelles on a eu bien chaud, et on apprend d’un coup qu’on doit faire un petite « présentation » de ce qui va se passer. Soit, je m’exécute, rend mon micro au présentateur qui ne nous présente même pas. Malgré quelques soucis de régie, le concours cosplay se passe sans encombre. Je tique quand même en voyant qu’aucun cosplayeur ou œuvre n’est présenté lors des passages. Je me dis que l’association et le présentateur ne doivent pas trop avoir l’habitude, soit. On a même le droit à deux personnes qui se rajoutent hors concours juste pour passer sur scène. Une adorable petite qui nous a fait Goku, qui a enchanté le public, et une jolie Caitlyn en tenue de policière de League of Legend. Et là, le présentateur qui se permet devant un public de tous âges, de dire que nous avons eu le droit à une « prestation de policière de charme ». Oui vu m’avez très bien lu. Et le pire ? Ca n’a fait tiquer personne. Même pas ses collègues de la Japanonymes. Peut être qu’il connaissait bien la Catelynn, et que c’était une « private joke » mais j’ai était médusée par le fait que personne ne dise quoi que ce soit ou n’en parle même lors de la remise des prix.

La Japapnonymes reste une bonne association , mais je ne pense pas recommencer l’aventure avec eux s’il continuent à cautionner leur présentateur. » 

Encore quelques problèmes mais sans gravité

Nous regrettons le manque de programmes pour les visiteurs; en effet, à l’entrée se trouvaient des plans mais aucun programme … Il était donc très difficile de pouvoir prévoir des activités, c’était au petit bonheur la chance. Après plusieurs virées dans les allées, nous avons entre aperçu des petits papiers sur les murs présentant les activités liées à la scène uniquement.

Autre aspect négatif, le manque d’activités pour deux jours de festival : il ne faut pas se leurrer, il n’était pas évident de venir 2 jours consécutifs à la Japan Matsuri. Hormis les quelques activités citées plus haut, il n’y avait malheureusement pas grand-chose à faire et c’est bien dommage ! De plus, il était difficile voir impossible de trouver certaines activités annoncées sur le site comme la mode Gyaru, les projections, les arts martiaux …

Malgré tout, il est évident que Japan Matsuri se relève petit à petit des échos négatifs, et malgré cela les allées étaient bondées de monde. Nous serons sans aucun doute présents pour la prochaine édition afin de voir les nouveautés apportées.

Commentaires

Au sujet de Forever

Voir aussi

Calendrier de l’Avent 2017

Bonjour à tous ! Cette année nous vous proposons un calendrier de l’avent ! Il …