Breaking News
Accueil / Cosplay / Interview – Pandore Cosplay

Interview – Pandore Cosplay

Bonjour ! Aujourd’hui dans les pages du Yatta Fanzine, nous accueillons une jeune cosplayeuse du Sud de la France, aussi talentueuse qu’adorable. Pandore Cosplay, bonjour !

Salut, merci pour la demande d’interview.

Pandore, je t’invite à te présenter en quelques lignes pour les lecteurs qui n’auraient pas le plaisir de te connaître déjà.

Alors je suis cosplayeuse depuis 2008, j’ai commencé à l’âge de 12 ans avec beaucoup de cosplays de Sakura Card Captor et depuis maintenant quelques années je fais des duos avec ma mère principalement de l’univers Disney.

Merida – Rebelle (Disney)

12 ans, c’est un départ jeune comparé à l’âge moyen des premiers Cosplays. Comment es-tu entrée dans l’univers de la Japanimation et du Cosplay ?

Japanimation, c’est surtout grâce aux Magical Girls et à la télévision, aux cassettes; et le cosplay c’est la faute de mes parents qui m’ont inscrite à un concours cosplay lors de ma première convention. Le cosplay de Sakura était prévu mais pas le concours ! J’étais très intimidée et je ne savais pas ce qu’il fallait faire sur scène, une sacré expérience !

Tu nous parles depuis tout à l’heure de ta mère avec qui tu fait de la scène Cosplay. Ta famille semble très ouvert sur ta passion, cela t’aide-t -il à associer ta vie privée, ta scolarité, et le Cosplay ?

C’est un peu de leur « faute » si j’ai commencé et voulu continuer, ils m’ont toujours suivie et pas seulement au niveau transport quand j’étais jeune dans cet univers pas très familier pour eux. Ca a surtout permis de toujours cadrer niveau emploi du temps, devoirs+couture+sorties+sport. Certains week-ends étaient bien chargés. Ma mère s’est du coup beaucoup investie dans mes projets et jusqu’au lycée, j’avais mon petit rythme de couture. Après le boulot est toujours passé au-dessus d’une séance de couture, c’est pour ça que je m’y prends toujours longtemps à l’avance. Je n’ai jamais eu à cacher que je fais du cosplay et je pense que j’ai eu de la chance d’avoir des parents qui m’accompagnent autant par rapport à d’autres ados. Ce qui simplifie beaucoup je pense la conciliation de tous ces aspects.

As-tu d’autres passion en dehors du Cosplay ?

Le Cosplay étant une passion très chronophage. C’est parfois difficile de caser autre chose. J’ai fait longtemps du karaté en parallèle mais plus maintenant. L’univers geek/otaku est une grande passion, tellement à découvrir que ça en est chronophage aussi. Aller à Disneyland aussi ça prend du temps, donc je dirai que c’est une de mes passions principales 😛

Cendrillon & Marraine – Disney

Une petite question qui je pense intrigue tout le monde, quelle sensation ça fait de faire du Cosplay avec sa mère, par rapport à un duo classique ?

Le petit plus c’est la fierté qu’on en retire, c’est peut-être pour ça qu’on récidive autant un duo qui devait être juste pour le duo Merida et Elinor, un vrai coup de coeur. Je pense qu’on se marre, se dispute ou s’éclate tout autant qu’un autre duo. Les souvenirs seront toujours là et se réunir autour de notre passion pour Disney (ou autre) ça restera unique pour nous et ça nous rend plus complices.

Peux-tu nous révéler en exclusivité quel sera votre prochain duo et où ?

Japan Expo Sud reste notre convention préférée, sûrement celle-là. Le projet n’est pas encore lancé donc rien de confirmé pour le moment mais on reste sur du Disney mais plus du live-action 😉

Quels sont les photographes avec qui tu aimes travailler, et avec lesquels rêverais-tu de shooter ?

Je suis quelqu’un de très timide quand il s’agit de demander pour des photos, je préfère être derrière l’objectif personnellement. Et en convention sur une journée avec le concours j’ai peu de temps pour les photos. Donc en général je fonce faire des photos avec mon père, oui j’exploite toute ma famille x), et je vogue à la recherche de têtes connues. Ca sera en général Yves alias Esby, toujours un plaisir de le croiser, ça doit faire un petit moment maintenant qu’on se croise en convention et j’apprécie sa façon de bosser, mais aussi Sirius Shashin Photography que je croise souvent aussi et qui propose toujours des poses quand je n’ai plus d’idée 😀
Sinon, je n’ai pas de rêve de shoot particulier, plus des rêves de lieux que de photographe au final, j’apprécie le travail de beaucoup donc je peux pas choisir. Mon prochain objectif est déjà de plus aller demander des photos.

Leila – star wars steampunk

Tu nous as parlé de ta passion pour le Cosplay Disney mais en règle générale, choisis-tu tes projets de manière posée et réfléchie, ou s’agit-il plutôt un coup de coeur soudain ?

D’un côté j’ai souvent des coups de coeur, du coup j’enregistre l’image et je met de côté dans un dossier bien trop rempli à mon goût. Et c’est après que je me pose plus et je regarde ce qui est faisable en tant de temps par exemple. Je n’aime pas trop avoir plusieurs projets en même temps et je choisis en général les cosplays pour lequel j’ai une idée de prestation. Il m’arrive quand même d’avoir des coups de coeur plus soudains que je réalise plus rapidement mais ça sera rarement en concours.

À présent, révèle-nous ta mastersword, ton dragon Blanc aux yeux bleu, ta technique ninja interdite, la partie que tu aimes et maîtrises le mieux dans le processus Cosplay ?

J’avoue que j’ai pensé à la prestation en premier ! C’est la partie qui m’amuse le plus et parfois qui me donne bien des maux de tête. Ça ne paraît pas comme ça pour une minute voir deux minutes en groupe. Je suis assez exigeante avec moi-même pour l’écriture et l’enregistrement audio sur lequel je peux passer énormément de temps dernièrement. J’essaye d’avoir une vraie évolution dans ce que je peux faire sur scène et j’y tiens beaucoup vu que je tiens beaucoup aux personnages que je cosplay aussi. Pour moi, ça reste du coup assorti au roleplay que j’ai toujours adoré, tout ça reste la grosse finalité du cosplay pour moi.

Et au contraire ta Némésis ?

J’ai eu la confirmation il y a pas longtemps que ma Nemesis, c’est la technique en elle-même de couture. Je le savais déjà et j’avoue que c’est le point que j’ai le plus de mal à améliorer. Je pense que mes progrès sont surtout très lents vu que je ne fais pas beaucoup de costumes par an aussi.

Du haut de ton jeune âge et de tes 9 ans d’expérience, quel conseils donnerais-tu aux personnes désirant se lancer dans l’univers du Cosplay ?

Savoir se poser et faire le point sur son projet. Lister tous les éléments, ce qu’il y a à disposition chez vous et prendre son temps. Ne pas hésiter à demander de l’aide aussi, je ne pense pas qu’on ait encore eu de cas de cosplayeurs qui mordent, mais aussi savoir farfouiller le net à la recherche de tutoriels. Et surtout faites-vous plaisir !

Cet interview touche à sa fin, Pandore, je te remercie pour le temps que tu nous a accordé.

Merci beaucoup pour l’interview, c’est toujours marrant de revenir sur tout ce qu’on a parcouru !

Pour finir en beauté, je t’offre les dernières lignes restantes pour partager avec nos lecteurs une anecdote ou un moment fort qui t’a marquée dans cet belle aventure qu’est le Cosplay.

Encore une fois je vais répondre spontanément, j’ai de suite pensé aux enfants qui viennent me voir (ou nous quand je suis avec ma mère en cosplay) en princesse/personnage de Disney. Il y en a tellement que ça serait difficile de ne citer qu’un moment mais je pense que c’est plus l’expérience en général qui m’a marquée. Tellement quelque chose de géniales à partager que c’est ce qui m’est venu en premier.

CREDIT:
Pandore Cosplay

PHOTOGRAPHES:
Madhouse Photography & editing

Commentaires

Au sujet de Sirius

Voir aussi

Tutoriel LED Sivir Victorieuse

Aujourd’hui c’est Tashigi Cosplay qui nous propose son tutoriel pour intégrer des LED sur le …