Breaking News
Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Football Manager 2018

Football Manager 2018

Comme chaque année, on se demande si la nouvelle itération du jeu de management de football de Sports Interactive saura nous tenir 12 mois sans lasser. Pour ce faire, on espère toujours des nouveautés & non une banale mise à jour. Qu’en est-il de Football Manager 2018 sur ce point ?

 

Scout toujours

Pas besoin d’un long speech avant de vous lancer sur le pitch, le terrain & pas le nom qu’arboraient les joueurs durant la coupe de France sur leur brioche, plus ou moins développée si l’on était en L1 ou dans une division mineure. Tiens justement les divisions mineures, un point essentiel de chaque épisode de la saga. On les retrouve bel & bien sur Football Manager 2018 également fort heureusement.

La base de donnés reste immense, nous offrant ainsi largement de quoi faire. Notamment concernant l’un de nos aspects favoris du rôle de manager, si ce n’est notre préféré : le recrutement. Ceci prenant place au travers de 2 grandes parties : la recherche (le scouting) & la négociation.

Justement, la première connait une refonte indéniable. Naviguer entre les retours de nos émissaires devient beaucoup plus lisible, là où l’on pouvait se retrouver auparavant dans un véritable fourre-tout si l’on n’était pas attentive/if. Le déploiement de nos troupes semble également avoir gagné en détails. Même s’il faudra attendre plusieurs mois dans la vraie vie & donc des tonnes de parties afin de se rendre compte si elle s’avère véritablement meilleure ou si l’on est seulement sous le charme du changement. Le mix entre besoin d’envoyer nos recruteurs, plus ou moins nombreux selon nos moyens, avec des critères précis, devient encore plus tendu avec la gestion de notre budget.

Cela n’est pas nouveau de s’avérer restreint, mais il s’agit d’un point largement plus poussé. D’où une nécessité d’affiner nos prévisions pour repérer de potentielles recrues. Cela ne valant évidemment pas pour les petit(e)s joueuses/eurs qui prendront les rennes, non pas de Rennes sinon elles/ils vont bien s’ennuyer, mais de Man City ou du Real Madrid. Le défi s’avèrera plus intéressant avec Nantes, Angers, Orléans, Tours, Châteauroux, Orlando Pirates, Cluj… Tandis que l’on profitera des budgets ahurissants des clubs de la seconde moitié de tableau de Premier League. De quoi viser les mêmes éléments que les clubs sans grosses ressources, tout en ayant de quoi demander des rapports à tirelarigot & les engager.

Et oui encore faudra-t-il un bas-de-laine conséquent pour espérer attirer un buteur espoir roumain à Bournemouth, un dribbleur ivoirien de 26 ans en Océanie ou encore un gardien mexicain d’un âge canonique qu’on appelle le mur au Shanghai Shenhua. Si les gazettes ne font que parler transferts, mais surtout de rumeurs, on a pu constater que ces derniers mercatos faisaient flamber les prix. Si le PSG ne se portera pas forcément chez le joueur de 4ème division que vous visez, ce dernier & son agent n’en seront pas moins gourmands pour autant. Le segment transfert a donc énormément évolué aussi & devient de plus en plus rude pour les équipes smicardes du foot.

La concurrence

Bien que la gestion d’un groupe s’avère une donnée immuable depuis la nuit des temps, les médias ont l’impression qu’il s’agit de quelque chose de tout neuf dans le soccer IRL. La bonne nouvelle avec cette récente marotte, c’est sa présence étendue au sein de Football Manager 2018.

De la concurrence à l’impact de vos décisions, le moral des troupes & son attachement à vous le coach s’avèreront essentiels. Attention à ne pas froisser la starlette si vous ne voulez pas qu’elle pleurniche devant tout le monde. Proposez une formation qui ne fera pas se demander à vos éléments si vous n’êtes pas juste un meneur d’hommes, n’y connaissant rien en stratégie, afin d’apaiser les mentalités. Mais évidemment il y a autant de caractères différents que de joueurs. Certains auront donc besoin qu’on leur souffle dans les bronches, tandis que d’autres ne supporteront pas l’autorité, sans même parler d’autoritarisme. Et dès que la vedette influente du vestiaire vous aura dans le nez, il s’agira de faire gaffe au siège éjectable & de le mettre dans votre poche. Un aspect du milieu insupportable, mais que l’on a plaisir à retrouver ici tant il est symbolique du football & plus encore de la génération actuelle.

En sus des relations étendues entre nos hommes en dehors du terrain, surtout pour se liguer contre vous, elles s’avèreront également plus grandes sur le rectangle vert. La dimension tactique ayant encore évolué, avec des myriades de possibilités entre eux directement, ainsi que sur leurs propres rôles issus des récentes modes. On aurait même du entendre « La sentinelle » de Luke à chaque fois que l’on donne cette étiquette à l’un de nos gars..

Autre aspect dont l’on traite de plus en plus souvent médiatiquement, ainsi que dans les clubs tout bonnement : la médecine. Ces dernières années voient celle-ci être beaucoup plus détaillée dans le sport. On le ressent dans le jeu, avec des rapports désormais plus fournis, avec en sus des précisions sur tel membre assujetti à certains types de blessures. Reste à voir si vos kinés diront un jour qu’ils n’ont pas assez de place sur un rapport pour énumérer tous les risques encourus par Yoann Gourcuff, à partir du moment où il se lève de son lit… d’hôpital.

Pas triste evra

Football Manager 2018 a donné un sacré coup de pied à son aspect durant les matchs. Plus joli & surtout bénéficiant de réactions plus réalistes, on se dirige désormais plus aisément vers une diffusion en 3D, & pas uniquement vers les commentaires & les statistiques.

L’ensemble du jeu lors des séquences en dehors du stade, fourmille désormais de davantage de détails & sous-menus. FM 2018 est largement plus riche que ses prédécesseurs, ce qui s’avère déjà en exploit en soi, & cette refonte visuelle le prouve.

Toujours plus de possibilités & de détails, voici ce qui fait la force de chaque volet de la série & Football Manager 2018 ne déroge pas à la règle. Néanmoins ceci ne s’arrête pas simplement à un contenu plus fourni, tant ce sont des aspects forts & tendances (scouting, transactions, médecine, relations entre joueurs & joueurs-entraineur) qui se voient profondément remaniés. De quoi rendre ce dernier épisode au-dessus du lot.

Inod

Développeur : Sports Interactive
Éditeur : SEGA
Genre : Gestion
Supports : Windows, Linux & Mac
Date de sortie : 10/11/17

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

un jeu vidéo pour black clover

Un jeu vidéo pour le manga Black Clover

Le jeu Black Clover débarque sur PS4 & PC dès 2018 Publié au Japon chez …