Accueil / Jeux vidéo / Critiques / Digimon World: Next Order

Digimon World: Next Order

Un peu moins d’un an suite à la sortie de Digimon Story: Cyber Sleuth en Occident, c’est désormais au tour de Digimon World: Next Order d’y voir le jour uniquement sur PlayStation 4, dans le cas où vous espériez que la version PS Vita arrive également. Mais ne croyez pas que ce volet soit balancé à la va-vite, comme l’on va pouvoir vous le démontrer.

image

Je rêvais d’un Digimonde

Cela est toujours une bonne nouvelle de se lancer dans un logiciel proposant d’incarner un personnage féminin ou masculin &, ça tombe bien, c’est le cas de Digimon World: Next Order. L’histoire en elle-même vous projette au sein du monde digital, plus précisément dans le village de Floatia, où vous ferez la connaissance de Jijimon qui vous confiera la mission de repeupler les lieux. En effet, les digimons qui s’y trouvaient jusqu’ici se sont carapatés à cause de l’apparition d’un machinedramon que vous croiserez immédiatement. Cependant on ne vous révèlera pas plus, car dès la fin de cette rencontre un évènement fort prendra place.

Le scénario s’avère loin d’être absent, car s’il propose des prémices pouvant rappeler quelque chose aux esthètes, la suite sera néanmoins suffisamment riche sur ce point, avec une recherche de la vérité à propos des évènements.

PREVIEW_SCREENSHOT1_134272

Une nounou d’enfer

Comme la licence en a l’habitude, Digimon World: Next Order propose un système de jeu à voies multiples, où s’occuper des nos créatures amies de diverses manières nous mènera vers des combats ayant plus de chances de tourner en notre faveur. Il s’agira donc d’être un(e) nounou avec d’excellentes références, puisque l’on devra les aider & suivre avec soin leur vie quotidienne, comme faire la petite ou la grosse commission, puis se sustenter ou l’inverse d’ailleurs, faire dodo, papoter avec elles…
Au-delà de ce quotidien de vie plutôt classique, il s’agira également de passer par la case entraînement si l’on souhaite atteindre son objectif, sans quoi nos alliés n’auraient aucune chance face aux autres digimons croisés tout au long de notre périple.

Toutes les actions effectuées ensemble permettront de nouer des relations avec vos compagnons, mais également d’en tisser entre eux. Plus celles-ci seront fortes, plus la possibilité sera grande de réaliser une Évolution ExE, les faisant fusionner. Comme toute bonne fusion, il en résultera un nouvel être aux capacités dépassant vos espérances.

Cependant nos espoirs ne porteront pas que sur ce point, puisque l’on fera son maximum afin d’atteindre la digivolution désirée afin d’obtenir les alliés les plus puissants. En effectuant certaines tâches, on aura l’occasion de savoir quel embranchement de l’arbre de compétences nous guidera vers la voie que l’on souhaite. Sinon, cela se fera généralement au petit bonheur la chance. La surprise faisant aussi partie de la découverte d’un nouvel oeuf, surtout que nos ami(e)s ont tendance à souvent tomber au combat. Cela permettant d’avoir plus fort ensuite, mais on ne peut oublier ses copains digimons trépassés. Un point apportant beaucoup d’intensité émotionnelle, tranchant avec le besoin de voir des évolutions arriver afin d’anéantir ses ennemis, carrément balèzes d’ailleurs. N’allez surtout pas croire que l’opposition sera facile à dégommer, au contraire elle s’avère même de haut niveau par rapport à vous dès le début.

PREVIEW_SCREENSHOT10_134272

Monstre digital

Comme nous l’évoquions en préambule, cette édition est loin de s’avérer bâclée, puisque l’on bénéficie d’une localisation digne des autres productions Bandai Namco, ce dont beaucoup de monde doutait de par une franchise moins rassembleuse que certaines détenues par le même éditeur. On a donc droit aux différentes informations, aux menus & aux sous-tires en français, tandis que les voix sont elles à déterminer entre le japonais & l’anglais.

Le seul point faible de Digimon World: Next Order se porte finalement sur les graphismes, car même si les décors vides passent finalement dans cet univers au sein duquel on ne s’attend pas à une myriade de détails autour des affrontements, ce sont les digimons eux-mêmes qui souffrent de ce moteur un peu mollasson. Ils restent certes charismatiques & heureusement, cependant ils ne claquent pas autant qu’ils le méritent à cause de cette faiblesse.

PREVIEW_SCREENSHOT4_134272

Ce Digimon World: Next Order s’avérant si complet & proposant des références aux épisodes mythiques de la saga, que les nouveaux & les plus accros vont amplement s’y retrouver, notamment par des évolutions assez immenses, auxquelles s’incluent les relations à tisser avec les digimons.

Inod

Développeur : B. B Studio
Éditeur : Bandai Namco Entertainment Europe
Genre : Action RPG
Support : PS4
Date de sortie : En France, 27/1/17

Commentaires

Au sujet de Inod

Voir aussi

images

Persona 5

En se rapprochant de la sortie de Persona 5, jamais on n’avait vu pareil engouement …