Breaking News
Accueil / Dramas / Actualité / Amachan

Amachan

Amachan est un drama de 156 épisodes de 15 minutes qui passaient tous les matins dans l’émission de télé Asadora sur la chaîne japonaise NHK en 2013. Le scénariste est Kudo Kankuro. La série n’est pas licenciée en France.

Synopsis :

Amano Haruko (Koizumi Kyoko) vit à Tokyo avec son mari et sa fille. Elle n’est pas rentrée chez elle à Kitasanriku, dans la préfecture de Iwate, depuis 25 ans. Un jour, elle reçoit un message de Daikichi, un ancien camarade de Kitasanriku, précisant que sa mère, Natsu-bappa (Miyamoto Nobuko – Bappa pour grand mère) a eu un malaise. Haruko décide alors de rentrer chez elle en amenant sa fille, Amano Aki (Nounen Rena), avec elle. Heureusement, le message n’était qu’un prétexte pour faire revenir Haruko dans la région. En effet, Natsu-bappa se porte très bien. Les retrouvailles vont alors être tendues entre la mère et sa fille qui ne se sont pas vues depuis 25 ans. Alors que Haruko souhaite rentrer au plus vite, Aki elle, semble avoir trouvé sa place dans cette petite région au bord de la mer. Elle va alors devenir comme sa grand-mère, une Ama, un mixte entre Honna et Umi (Littéralement femme de la mer). Aki va faire de nombreuses rencontres dont celle de Yui Adachi (Hashimoto Ai) qui deviendra sa meilleure amie.

Amachan est un drama exceptionnel qui a eu énormément de succès au Japon. À tel point que même les médias français en ont parlé, comme le souligne le journal Le monde Le Japon sous le charme d’”Amachan”. (Lien de l’article ici)

La première chose que vous devez vous demander est “Pourquoi ?”. Et si la réponse n’est pas donnée en regardant les premiers épisodes du drama, plus on avance et plus on comprend les raisons de son succès.

Tout d’abord les musiques, l’opening est mélodieux et reste facilement en tête pendant un moment. S’ajoutent à cela les fameuses chansons Shiosai no Memory et Jimoto ni Kaerou, entre autres, qui sont réellement entraînantes. Côté OST, les musiques d’ambiance donnent le ton aux différents événements qui se déroulent dans la série, allant des plus tristes aux plus heureux. Amachan est une belle performance musicale et un agréable moment pour les oreilles.

/ ! \ Cette partie contient quelques spoilers / ! \

Si on apprend rapidement que Yui souhaite fuir Kitansanriku pour aller à Tokyo et devenir Idol, ce rêve sera par la suite partagé par Aki. Ce qui va donner un bon nombre de rebondissement aussi intéressants les uns que les autres. Cela nous amène à la deuxième raison du succès de Amachan, son scénario. La première moitié du drama (de l’épisode 1 à 80 plus ou moins) se concentre sur les liens entre les membres de la famille Amano et tous les habitants de la région. La seconde partie nous emmène avec Aki à Tokyo, qui a pour but de devenir une Idol. Tout s’accélère à partir de ce moment, le drama passe de bon à très bon. La dernière partie concerne le retour de Aki à Kitasanriku.

Le 11 mars 2011, Yui prend le Kitatetsu (Train diesel de Kitasanriku) pour aller voir Aki en concert. C’est le jour de la grande catastrophe qui a touché le Japon, enregistrant un tremblement de terre de magnitude 9 suivi d’un tsunami et de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima. La préfecture de Iwate a été fortement touchée par cette série de désastres. Et on en vient au troisième point fort de la série, la reconstruction de cette partie du Japon. Le drama a aidé à rebooster l’économie de la région. Les scènes ont bien été tournées à Iwate et la plupart des figurants sont des habitants du coin. Le drama a d’ailleurs laissé des traces puisqu’on peut y voir aujourd’hui des dessins représentant des scènes phares de la série.

Enfin, le dernier point qui fait sans nulle doute partie du succès de Amachan est le cast. Un film ou une série peut être composé d’acteurs connus ou de bons acteurs, ça n’en fera pas une bonne oeuvre pour autant. La clé du succès réside dans l’alchimie entre les acteurs et dans l’ambiance même de la série. Et on le sent très bien, tous les acteurs de Amachan jouent parfaitement leur rôle, des acteurs principaux aux plus secondaires comme Ben-san, tous disposent de leurs moments forts ou totalement banals. L’importance accordée à tous ces personnages est visible par les spectateurs. Le seul point faible que l’on pourrait reprocher à la série est de ne pas avoir creusé assez certains personnages, on pense notamment aux GMT ou aux Amejo lors de la seconde partie du drama.

 

Il y aurait tant de choses à dire sur Amachan, mais cela serait gâcher le plaisir de regarder le drama. Si on peut avoir peur avec ces 156 épisodes, on se rend compte finalement que ça passe très vite, trop vite même ! C’est un drama parfait pour le soir, après une dure journée, ou pas d’ailleurs, pour se reposer, rire, pleurer, stresser et ressentir bien d’autres émotions. Un vrai « Jejeje ! ». Que dire d’autres à part vous conseiller d’aller voir ce drama unique et touchant ? Qu’attendez-vous ? 

Commentaires

Au sujet de Suiguichi

Suiguichi

Voir aussi

Un film live pour le manga Après la Pluie

Le manga « Après la Pluie » se verra adapté au cinéma en film live pour mai …